Publications des agents du Cirad

Cirad

Formation des prix des légumes à la Réunion. Analyse de la variabilité des prix et des différentiels entre producteurs et consommateurs

Fusillier J.L., Cygan M., Insa G.. 2000. Saint-Denis : CIRAD, 94 p.. numero_rapport: CIRAD-TERA N° 03/00.

Les productions légumières, potentiellement très rémunératrices, sont attractives pour les petits agriculteurs qui cherchent à valoriser davantage leur foncier, toutefois l'ampleur des fluctuations de leur prix entraîne un risque économique important. Outre l'instabilité des prix à court terme, les producteurs sont également préoccupés par l'évolution de leurs rapports commerciaux avec la distribution qui est dans une phase de concentration accélérée. Cette étude apporte un éclairage sur les conditions de formation des prix en abordant deux aspects. D'une part les fluctuations des prix au producteur, caractérisées en distinguant leurs composantes de tendance, saisonnalité et aléa représentatif du risque. D'autre part les performances de la distribution, évaluées à partir d'une analyse des différentiels de prix entre stades de gros et de détail. Les quinze principaux légumes ont ainsi été classés selon l'importance de la variabilité de leur prix et la contribution de chaque composante. Il ressort de cette décomposition des prix que les aléas constituent le principal facteur de variabilité. Les produits connaissant les aléas les plus forts sont la petite tomate, le chou-fleur, le piment et le poivron. La saisonnalité n'apporte une contribution majeure à la variabilité des prix que dans les cas de la pomme de terre et du haricot demi-sec. La composante de tendance est nulle sur la période 1993-1998 pour la majorité des produits. Les différentiels de prix entre stades de gros à St Pierre et de détail à St Denis sont contrastés selon le circuit, marché forain ou grande distribution. Le marché forain présente une meilleure compétitivité en terme de prix et accroît encore son avantage durant la période 1994-1998. La tendance des différentiels est en effet à la baisse pour les marchés forains et stationnaire pour la grande distribution. L'évolution de la structure des prix dans la filière légumes n'est donc pas défavorable aux producteurs, contrairement au cas d'autres filières agricoles.

Mots-clés : légume; formation des prix; prix à la production; circuit de commercialisation; Économie agricole; tomate; chou fleur; capsicum; piment doux; pomme de terre; réunion; france; filière

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :