Publications des agents du Cirad

Cirad

Ecologie des interactions hôtes/vecteurs : analyse du système tiques/ongulés sauvages et domestiques en zone tropicale

De Garine-Wichatitsky M.. 1999. s.l. : s.n., 302 p.. Thèse de doctorat -- Biologie des populations et écologie, Thèse de doctorat -- Biologie des populations et écologie.

Les hôtes peuvent-ils éviter les parasites ? Dans une perspective écologique et évolutive, nous avons étudié l'infestation des ongulés par des tiques, ainsi que la distribution spatio-temporelle de ces vecteurs et de leurs hôtes. Un modèle théorique est présenté qui relie (i) les niveaux d'infestation des ongulés; à (ii) l'utilisation de l'habitat par les ongulés; et (iii) l'abondance des tiques dans la végétation. Les paramètres du modèle ont été mesurés sur un ranch mixte faune/bétail du Zimbabwe en fonction des saisons: (i) les niveaux d'infestation sont variables entre les espèces d'ongulés; (ii) l'utilisation de I'habitat par les ongulés diffère entre les espèces, mais ne semble pas expliquer les variations d'infestation entre espèces ou entre individus-hôtes; (iii) l'abondance des larves de tiques dans la végétation révèle deux distributions garantissant le contact avec les ongulés: une distribution imprévisible dans le temps et l'espace, et donc inévitable; une distribution prévisible, mais inévitable car associée à des ressources indispensables aux hôtes (points d'eau et ressources fourragères). Les stratégies éventuelles d'évitement des tiques par les ongulés sont abordées en fonction des compromis qu'elles impliquent pour les hôtes, de la prévisibilité du risque parasitaire, et de l'agrégation des parasites à différentes échelles. Les tiques et les maladies à tiques constituent un frein majeur au développement de l'élevage en zone tropicale. De plus, face à la multiplication des conflits entre la faune et les activités pastorales en Afrique (compétition pour les pâturages et transmission de maladies), les systèmes mixtes faune/bétail permettent de concilier des objectifs de conservation et de productions animales. Nos résultats sont discutés en relation avec la spatialisation du risque vectoriel, les méthodes de lutte contre les tiques, et l'intérêt d'une étude génétique des vecteurs pour établir le rôle de réservoir éventuel de la faune sauvage. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : modèle; zone tropicale; Évaluation impact sur environnement; metastigmata; Écologie; ongule; parasitisme

Thématique : Organismes nuisibles des animaux; Ecologie animale

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :