Publications des agents du Cirad

Cirad

Mécanismes de localisation de l'hôte chez la mouche de la tomate, Neoceratitis cyanescens (Bezzi) (Diptera : Tephritidae)

Brévault T.. 1999. s.l. : s.n., 258 p.. Thèse de doctorat -- Biologie de l'évolution et écologie.

Dans la région Océan indien, la mouche de la tomate, Neoceratitis cyanescens (Bezzi) (Diptera : Tephritidae), est un des principaux ravageurs des cultures maraîchères de Solanaceae. L'objectif de l'étude est de comprendre la stratégie des femelles pour détecter un site de ponte. Les signaux visuels et olfactifs sont déterminés en conditions expérimentales. En réponse à des effluves de certaines Solanaceae, les femelles s'orientent vers la source par vols contre le vent. Après l'arrivée dans l'habitat de l'hôte, la stimulation visuelle suffit pour guider l'atterrissage. Les femelles répondent fortement à l'orange vif. L'intégration des signaux olfactifs appropriés augmente leur efficacité de recherche. Les odeurs de fleurs et de fruits consituent l'information olfactive. Dans le cas du bringellier, hôte sauvage, seules les odeurs de fleurs et de fruits verts déclenchent un déplacement orienté. Concernant la tomate, hôte cultivé, les femelles répondent aux odeurs de fruits mûrs ou de fleurs lors du repérage de l'habitat de l'hôte, puis à l'odeur de fruits verts associée à un signal visuel, à courte distance. Si les fleurs et les fruits mûrs n'intéressent pas directement les femelles, en revanche leurs effluves perceptibles à longue distance peuvent constituer un indicateur. Des facteurs internes et externes à l'insecte interférent avec les mécanismes basiques de localisation de l'hôte. La réponse des femelles au signal visuel de type fruit-hôte dépend de leur âge, de leur charge en oeufs, et de leur état nutritionnel, elle est maximale l'après-midi, période de ponte; elle dépend aussi de la nature et la structure de l'habitat dans lequel est la mouche, la vitesse du vent et l'éclairement. La forte réponse des femelles matures à l'orange vif et à l'odeur de fleurs et de fruits est déterminante pour la conception d'un système de piégeage spécifique

Mots-clés : solanum lycopersicum; tomate; tephritidae; hôte; relation hôte parasite; performance de ponte; rythme biologique; comportement; stimulus; olfaction; vision; reproduction; réunion; france; mouche des fruits; neoceratitis cyanescens

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :