Publications des agents du Cirad

Cirad

Cycle évolutif de Helicoverpa armigera (Hubner, 1808) (Lepidoptera, Noctuidae) dans l'Ouest du Burkina Faso : biologie, écologie et variabilité géographique des populations

Nibouche S.. 1994. Montpellier : CIRAD-CA, 150 p.. Thèse de doctorat -- Sciences Agronomiques.

Dans l'ouest du Burkina Faso, Helicoverpa armigera est actif en zone de cultures pluviales durant la saison des pluies, entre juin et novembre. Les premières populations apparaissent sur l'adventice Cleome viscosa, puis les attaques se produisent sur les cultures (principalement maïs et coton). La végétation spontanée n'héberge pas le ravageur durant la saison sèche, aucune population n'est observée entre décembre et mai. Les attaques sur les cultures maraîchères (irriguées) se produisent entre octobre et février-mars. Sur les périmètres où l'arrêt du maraîchage intervient en janvier-février, une diapause photopériodiques est induite par action combinée des jours courts et des températures nocturnes basses jusqu'à la reprise des pluies en juin. Lorsque la disparition des cultures-hôtes maraîchères intervient en mars-avril, un second mécanisme de diapause, induit par l'action des fortes températures, permet la survie des nymphes durant les mois d'avril-mai. La dynamique des captures d'adultes suggère l'existence de migrations de direction générale sud vers nord entre mars et juillet, et en sens inverse en octobre et novembre. Ces migrations permettraient la colonisation alternative des cultures pluviales et des cultures irriguées au Burkina Faso et se produiraient également à l'échelle de l'Afrique de l'Ouest

Mots-clés : helicoverpa armigera; insecte nuisible; larve; nymphe; cycle de développement; diapause; migration; culture pluviale; culture maraîchère; burkina faso

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :