Publications des agents du Cirad

Cirad

Transformation génétique de protoplastes haploïdes de variétés méditerranéennes de riz (Oryza sativa L.)

Chaïr H.. 1995. Montpellier : USTL, 100 p.. Thèse d'université.

Dans le but de transférer aux variétés méditerranéennes de riz, les gènes de Bacillus thuringiensis codant pour les endotoxines à propriétés insecticides, notamment contre la pyrale du riz, il s'est avéré nécessaire de disposer d'une technique efficace de transformation génétique. Une technique de transfert direct de gènes utilisant le polyéthylène-glycol (PEG) a été adaptée aux protoplastes haploïdes des variétés Ariete et Miara. Elle a permis l'obtention de plantes transformées à des fréquences de 0.1 à 3.2 10 -6. Afin d'augmenter la fréquence d'intégration et d'expression des gènes transférés, différents facteurs ont été étudiés. Plusieurs systèmes de sélection des protoplastes transformés ont été comparés : le gène bar conférant une résistance au glufosinate d'ammonium permet d'obtenir les meilleures fréquences de transformation. L'activité de différents promoteurs des gènes à transférer, utilisés actuellement pour la transformation des céréales a été testée. La stratégie de cotransformation utilisant un rapport 2/1 entre le gène rapporteur et le gène marqueur a permis d'obtenir les efficacités de cotransformation les plus élevées, avec des fréquences de coexpression des 2 gènes de 60 %. Après analyse par cytométrie en flux des plantes transgéniques, il est apparu que le traitement au PEG des protoplastes induit une augmentation de leur niveau de ploïdie

Mots-clés : oryza sativa; génie génétique; transformation génétique; Électroporation; protoplaste; haploïdie; marqueur génétique; résistance aux organismes nuisibles; france

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :