Publications des agents du Cirad

Cirad

Séchage du riz. Rapport des travaux 1996 : -Incidence des conditions de séchage sur l'aptitude à la germination du riz paddy (vitalité); -Mise au point d'une méthode rapide d'évaluation de la qualité induite par le séchage du riz paddy

Méot J.M., Cruz J.F.. 1997. Montpellier : CIRAD-SAR, 23 p..

Sur le riz récoltés à l'automne 1996, sont étudié l'incidence des conditions de séchage sur l'aptitude à la germination et la possibilité de réduire les durées de séchage par l'emploi de conditions d'air variables avec contrôle de l'humidité relative. La première étude a été conduite sur dispositif modèle, c'est à dire par application de température au grain sans en modifier la teneur en eau. Les résultats principaux sont les suivants : Jusqu'à 50°C, il n'y a pas de perte de vitalité quelle que soit la durée d'application et la teneur en eau du grain; Plus le grain est sec, plus il est résistant à des températures supérieures à 50°C. La vitalité d'un grain à 13,3% BH n'est pas réduite par un séjour de 6 heures à 60°C. La température ne doit jamais excéder 65°C. La seconde étude a montré que les méthodes de type "plans d'expériences" n'étaient pas adaptées et qu'il fallait employer une démarche pas à pas. La mise au point d'une méthode d'évaluation de la qualité à temps de réponses beaucoup plus court a été choisie. Le résultat est une réduction du temps de stabilisation à trois jours, sous contrainte de bien arrêter le séchage à 13,5%BH. Par ailleurs, le tri manuel réalisé habituellement en complément du tri automatique par trieur alvéolaire n'est pas nécessaire pour les riz longs

Mots-clés : riz; séchage; germination; viabilité; qualité; technique analytique; france; paddy; camargue

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :