Publications des agents du Cirad

Cirad

Evaluation de la bande MIR de SPOT 4 pour le suivi agro-environnemental de la zone cotonnière Ouest du Burkina Faso : rapport final

Lainé G., Thiombiano L., Bégué A., Compaoré H., Madec G., Noailles C., Koné N., Mauriès F., Paré S.. 1997. Montpellier : CIRAD-CA, 100 p..

La région Ouest du Burkina Faso dispose encore des terres cultivables. Elle constitue un important pôle d'attraction des populations originaires des zones Nord et Centre du pays où la pression démographique est forte. Il en résulte des problèmes de saturation de l'espace et de dégradation du milieu et de la fertilité du sol. Pour les responsables du développement, l'organisation d'un système permanent d'observation et d'information agro-environnemental devient urgente. Un projet est initié afin d'évaluer les apports pratiques et théoriques du canal MIR de SPOT 4 pour la cartographie des grandes formations végétales et du domaine cultivé ainsi que pour l'amélioration des statistiques agricoles en zone soudanienne (appui à la statistique cotonnière et gestion des ressources naturelles). L'analyse de la bande MIR permet une meilleure observation des zones où l'humidité est plus importante, aussi bien sur des sols cultivés que sur des sols non cultivés. Une autre amélioration concerne la partition numérique entre sols cultivés et non cultivés. En effet, le canal MIR permet de différencier les sols cultivés avec végétation verte clairsemée et les sols non cultivés avec une couverture végétale jaunissante. Cette distinction relative aux pixels de végétation peut s'observer visuellement dans certaines situations mais reste toutefois très subtile. Par contre, il n'y aucune amélioration dans la distinction entre céréales sèches ou sénescentes et sols non cultivés recouverts de végétation herbacée sèche

Mots-clés : gossypium; télédétection; dégradation de l'environnement; gestion des ressources; gestion foncière; agronomie; Évaluation; burkina faso

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :