Publications des agents du Cirad

Cirad

Effet de déficits hydriques pré-floraison sur le développement reproducteur chez le pois (Pisum sativum L.)

Martin J.. 1993. Montpellier : CIRAD-CA, 17 p.. Mémoire DEA -- Fin d'Etudes en Nutrition de la Plante. Relation Sol-Plante.

Chez le pois (Pisum sativum L.), au début de la floraison, l'extrémité apicale (EA) renferme une dizaine de phytomères reproducteurs en développement. L'objectif de ce travail est de caractériser l'effet de déficits hydriques pré-floraison sur la formation des organes reproducteurs. Dans un essai en serre, deux traitements limités en eau entre les stades initiation florale et début floraison sont comparés à un témoin (T) : déficit sévère (DS) et déficit modéré (DM). L'état hydrique du sol est suivi par tensiométrie et permet le pilotage de l'irrigation. Celle-ci est supprimée pour DS. Pour DM, elle est maintenue en profondeur, mais limitée en surface. Ces 3 traitements sont ensuite subdivisés : avec et sans ablation des fleurs. L'absence de gousses permet le développement de tous les noeuds initiés dans l'EA pendant la contrainte. L'état hydrique des plantes est suivi par des mesures de potentiel hydrique, de teneur en eau relative des feuilles et de conductance stomatique (Cs) au midi solaire. La longueur des entre-noeuds et des stipules, le nombre de fleurs, gousses et graines sont mesurés à chaque noeud

Mots-clés : pisum sativum; déficit hydrique du sol; développement embryonnaire; floraison; méristème apical; longueur; racine; graine; potentiel hydrique; santé des plantes

Mémoire

Agents Cirad, auteurs de cette publication :