Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisation de la graine de Cajanus cajan dans les élevages traditionnels de monogastriques en Nouvelle-Calédonie

Grimaud P.. 1988. Maisons-Alfort : ENVA, 154 p.. Thèse Dr vétérinaire.

La situation géographique de la Nouvelle-Calédonie, lui confère une variété de climats favorables au bon développement d'une légumineuse, Cajanus cajan, malgré de fortes sécheresses qui surviennent épisodiquement. Peu exigeante, cette plante a trouvé dans les sols néo-calédoniens, essentiellement argileux et calcaires, les nutriments dont elle avait besoin. Les autochtones de ce territoire ont conservé des méthodes traditionnelles d'agriculture et d'élevage. Mais l'alimentation des porcs et des volailles, souvent laissés en divagation, souffre d'une carence en protéines. L'igname a laissé depuis peu une place à Cajanus cajan, ou ambrevade, dont la graine protéagineuse pourrait pallier l'absence d'un apport protéique régulier aux monogastriques. Des essais, menés en station sur des porcs et des volailles, ont montré qu'une introduction de graines ayant subi un broyage comme seule transformation dans leur aliment, n'entraînait aucun trouble de croissance dans des pourcentages d'incorporation atteignant 15 p.100 chez le porc à l'engrais et 25 p.100 à 30 p.100 chez le poulet de chair

Mots-clés : porcin; volaille; cajanus cajan; légumineuse à grains; alimentation; nouvelle-calédonie; france; Élevage traditionnel

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :