Publications des agents du Cirad

Cirad

Influence de quelques techniques culturales sur la gravité de la Fusariose du palmier à huile

Abadie C., De Franqueville H., Renard J.L., Alabouvette C.. 1996. Plantations, Recherche, Développement, 3 (4) : p. 259-271.

Sept traitements ont été appliqués (un désherbage manuel, des cultures de Pueraria, Brachiaria, Acacia, palmiers sensibles ou palmiers tolérants à la fusariose, un apport de rafles) à un sol préinfesté ou non par 1x10 puissance 4 spores de Fusarium oxysporum f.sp. elaeidis ml-1. Après une année, le niveau de réceptivité des sols à la fusariose du palmier à huile ainsi que leurs caractéristiques microbiologiques ont été déterminés. La mise en culture des sols, quels que soient l'espèce végétale cultivée et le niveau initial d'infestation du sol, tend à diminuer la réceptivité des sols à la fusariose, le témoin nu étant le sol le plus sensible. L'apport de rafles entraîne, par rapport au terrain nu, une diminution de la réceptivité du sol non préinfesté et un maintien de la réceptivité du sol préinfesté. Ces résultats s'expliquent par des modifications des densités des populations fongiques, et en particulier fusariennes, et/ou par des différences de survie de l'agent pathogène comme dans le cas du sol cultivé avec du Pueraria.

Mots-clés : elaeis guineensis; maladie fongique; fusarium oxysporum; sol; infection; biologie du sol; pratique culturale; résistance aux organismes nuisibles; fusariose

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :