Publications des agents du Cirad

Cirad

Phytomonas spp., trypanosomes de plantes. Rapport d'activités 2è année. STD III TS3-CT92-0077

Muller E., Gargani D., Levasseur B., Perthuis B., Dollet M.. 1994. In : Contrat STD3 n.TS3-CT92-007. Phytomonas spp. trypanosomes de plantes : recherche sur le métabolisme, la variabilité, la pathogénicité et l'épidémiologie pour arriver à des méthodes de lutte non polluantes. Rapport de synthèse 2ème année, 1er octobre 199. Paris : CIRAD-CP, 18 p..

La deuxième année du programme de recherche sur les trypanosomes de plantes a permis de confirmer par l'étude du polymorphisme des mini-cercles de l'ADN kinétoplastique, la grande variabilité des trypanosomes intraphloèmiques associés aux dépérissements des oléagineux tropicaux pérennes en Amérique du Sud. L'étude des mini-cercles montre déjà que ces trypanosomes se distribuent en deux classes distinctes. Au sein de ces deux classes, les profils de restrictions des mini-cercles, et les hybridations moléculaires en Southern blot permettent de distinguer les différents isolats. Afin de vérifier leur pathogénie, on essaye de transmettre les isolats associés au Hartrot ou à la Marchitez via le vecteur naturel Lincus sp., à des cocotiers sains. Il a été mis au point une méthode qui devrait permettre l'acquisition des trypanosomes par les insectes d'élevage. En Guyane les essais de lutte génétique montrent que toutes les variétés ou hybrides testés sont plus ou moins sensibles au Hartrot. Les autres études en cours n'ont toujours pas révélé d'hypothétique réservoir naturel de trypanosomes ni de Lincus; par contre un fort parasitisme de Lincus a été observé à Saut Sabbat

Mots-clés : cocos nucifera; elaeis guineensis; maladie des plantes; trypanosoma; phytomonas; adn; vecteur de maladie; insecte nuisible; variation génétique; lutte génétique; Épidémiologie; hôte; alpinia purpurata; expérimentation au champ; hartrot; marchitez; lincus

Chapitre de rapport

Agents Cirad, auteurs de cette publication :