Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisation des ressources génétiques de l'ananas pour la création variétale

Coppens G., Duval M.F.. 1994. In : Barbeau Gérard, Ramanan N., Warnsley D.. Regional workshop on pineapple in Martinique. Port of Spain : IICA, p. 64-67. Regional workshop on pineapple in Martinique, 1994-03-22/1994-03-24, (Martinique).

La majeure partie du germoplasme d'ananas possède le même nombre chromosomique, les mêmes morphologie et cytologie florales et le même système de reproduction caractérisé par une multiplication végétative dominante et une allogamie liée à l'auto-incompatibilité. Il n'existe pas de barrière aux échanges génétiques. Les gènes qualitatifs sont mieux connus que les caractères quantitatifs et les gènes de résistances. Les géniteurs les plus utilisés pour la sélection sont les six principales variétés cultivées : 'Cayenne', 'Red Spanish', 'Singapore Spanish', 'Perola', 'Perolera' et 'Queen'. Les programmes d'hybridations ont produit des descendances très variables manifestant un fort taux de recombinaison mais n'ont pas permis d'obtenir des combinaisons supérieures. Une phase préliminaire d'autofécondation permettrait de réduire l'hétérozygotie parentale et, par conséquent, de réduire les effets de la recombinaison. Agissant sur une base génétique plus étroite, la sélection clonale vise à maintenir le potentiel et l'homogénéité des variétés. L'intérêt de la mutagénèse et de la variation somaclonale obtenue par vitroculture n'a pas été démontré. La transformation génétique pourrait permettre le transfert de caractères génétiques nouveaux aux variétés actuelles mais de tels gènes n'ont pas été identifiés et les techniques de transformation n'ont pas été adaptées à l'ananas.

Mots-clés : ananas (genre); ressource génétique; germplasm; variété; identification; amélioration des plantes; transformation génétique; guadeloupe; france; création variétale

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :