Publications des agents du Cirad

Cirad

Consequences of food restriction on short-term growth variation and on plasma circulating hormones in Oreochromis niloticus in relation to sex

Toguyeni A., Baroiller J.F., Fostier A., Le Bail P.Y., Kühn E.R., Mol K.A., Fauconneau B.. 1996. General and Comparative Endocrinology (103) : p. 167-175.

DOI: 10.1006/gcen.1996.0107

Chez les tilapia, les mâles présentent de meilleures performance de croissance que les femelles. Cette étude tente de déterminer les relations existant entre la croissance somatique et le taux d'hormone. Des individus mâles et femelles ont été soumis à un stress ou à des rations alimentaires réduites et différentes pendant 15 jours. Les taux de croissance spécifiques (SGR) sont corrélés de façon positive et significative avec les niveaux de ration alimentaire. Il a été observé une corrélation entre le taux de la triiodothyrronine (T3) et le SGR faible mais plus élevée chez les mâles (r² =0,21 ; n = 90) que chez les femelles (r² =0,10 ; n =105). La droite de régression logarithmique du taux de T3 avec le poids du corps est beaucoup plus faible chez les femelles que chez les mâles. Ce qui suggère que l'hormone T3 est impliquée dans la croissance et probablement dans la différence de croissance entre mâles et femelles de tilapia

Mots-clés : oreochromis niloticus; tilapia; différenciation sexuelle; niveau d'alimentation; contrôle de croissance; contrôle hormonal

Article (a-revue à facteur d'impact)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :