Publications des agents du Cirad

Cirad

Sélection de porte-greffes d'agrumes pour la production méditerranéenne : potentialités de l'hybridation somatique

Ollitrault P., Dambier D., Froelicher Y., Bakry F., Aubert B.. 1998. Fruits, 53 (5) : p. 335-344. World Congress of the International Society of Citrus Nurserymen. 5, 1997-03-05/1997-03-08, Montpellier (France).

Le bigaradier est le principal porte-greffe utilisé jusqu'à présent en région méditerranéenne, cependant l'extension du virus de la tristeza des agrumes (CTV) impose de devoir développer rapidement un nouveau porte-greffe résistant à cette maladie et bien adapté aux contraintes de cette zone de culture. Les principaux problèmes affectant cette zone sont la salinité, l'alcalinité des sols calcaires, la tristeza, les nématodes et le Phytophthora. De nouveaux porte-greffes offrant une bonne compatibilité avec les cultivars d'agrumes locaux et tolérants à ces diverses contraintes doivent être trouvés. D'intéressants caractères de tolérance vis-à-vis de stress biotiques et abiotiques existent dans les espèces du genre Citrus et des genres apparentés. La recombinaison génétique, utilisable pour exploiter cette diversité génétique, est limitée par la biologie de la reproduction des agrumes et la forte hétérozygotie de la plupart des cultivars et porte-greffes. En revanche, l'hybridation somatique apparaît comme étant une voie plus favorable au cumul des caractères d'intérêt agronomique et de tolérances à des pathogènes tels que la tristeza et le Phytophthora. A partir de cultures d'ovules ou de graines, l'équipe du Cirad-flhor a constitué 17 lignées de cals, présentant un intérêt potentiel pour la sélection de porte-greffes. Elles ont permis d'isoler des protoplastes par électrofusion. Puis, après régénération des plantules, des hybrides somatiques ont été sélectionnés, dont un hybride intergénérique entre P. trifoliata and C. deliciosa, vigoureux et résistant à la tristeza, actuellement multiplié par bouturage pour de prochaines évaluations multilocales. Cependant, l'utilisation du cal embryogène formé après fusion au cours du processus de régénération serait une voie intéressante pour la propagation de masse. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : résistance aux facteurs nuisibles; hybridation somatique; porte greffe; critère de sélection; biotechnologie végétale; sélection; citrus; région méditerranéenne

Thématique : Génétique et amélioration des plantes

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :