Publications des agents du Cirad

Cirad

Les tentatives de mise en ordre de l'espace forestier en Afrique Centrale

Karsenty A., Marie J.. 1998. In : Rossi Georges (ed.), Lavigne-Delville Philippe (ed.), Narbeburu D. (ed.). Sociétés rurales et environnement : gestion des ressources et dynamiques locales au Sud. Paris : Karthala, p. 153-175. Colloque sur les Dynamiques Sociales et Environnement. 1, 1996-09-11/1996-09-13, Bordeaux (France).

Dans les pays du Nord les espaces sont, de façon très générale, affectés, ordonnés, spécialisés. En Afrique, notamment dans sa partie subsaharienne, la gestion de l'environnement doit se faire, en l'absence quasi générale de cadastre et avec une marchandisation imparfaite, de la terre. Là, l'enchevêtrement des droits d'usage, la polyvalence des lieux, la complémentarité des usages marquent fortement 1 'utilisation des terres. 1 es raisons tiennent autant à l'interdépendance des groupes sociaux qu'au besoin de sécurité des acteurs, qui mettent en oeuvre des stratégies complexes visant à minimiser les risques. Cela rend peu lisibles les pratiques spatiales des sociétés pratiquant l'agriculture itinérante sur brûlis ou le pastoralisme extensif, pour ne prendre que ces deux exemples : sociétés forestières d'un coté, sociétés pastorales sahéliennes de l'autre. Ce désordre apparent est tenu pour responsable du gaspillage de l'espace et/ou des ressources naturelles, et conduit à des tentatives de '.mise en ordre". Les organismes internationaux de développement proposent une gestion de l'environnement fondée sur une affectation exclusive des espaces à des usages définis. Que l'outil s'appelle plan d'affectation des terres ou plan de zonage, cette approche vise à ordonner les espaces selon une logique géométrique qui, dans l'idéal, irait du territoire national à la parcelle. Les gouvernements, les institutions de développement et les bailleurs de fonds, espèrent ainsi créer une dynamique de développement durable, contrôlée et ordonnancée : vision géométrique de l'espace à laquelle fait écho une vision hiérarchisée de la société qui vise davantage, semble-t-il, à instituer un contrôle des hommes par celui du territoire qu'à promouvoir une gestion durable de l'environnement au contenu incertain.

Mots-clés : propriété foncière; aménagement forestier; développement forestier; droit d'usage; intervention de l'état; afrique centrale; gestion locale; gestion forestière

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :