Publications des agents du Cirad

Cirad

La dermatophilose des bovins à Dermatophilus congolensis dans les Antilles françaises. III. Comparaisons entre élevages infectés et indemnes

Matheron G., Barré N., Roger F., Rogez B., Martinez D., Sheikboudou C.. 1989. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 42 (3) : p. 331-347.

Une enquête destinée à déterminer les caractères distinctifs entre élevages atteints et élevages indemnes de dermatophilose a été menée dans 93 élevages bovins de Martinique et 120 élevages de Guadeloupe et Saint-Martin. Près de la moitié de ces élevages étaient ou avaient été infectés. La morbidité dans les exploitations concernées par la maladie est de 33 p. 100 en Martinique et de 29 p. 100 en Guadeloupe, les mortalités annuelles étant respectivement de 15 et 5 p. 100. On n'observe pas de différences de fréquence de la maladie en fonction de la saison et de la zone géographique. La présence de la tique Amblyomma variegatum, en revanche, est déterminante dans la situation de la Martinique où les animaux de toutes les races sont sensibles à la maladie. Dans ce cas, 63 p. 100 des élevages infestés sont atteints, contre 2,5 p. 100 pour les élevages encore épargnés par la tique. En Guadeloupe où le zébu Créole, du fait d'une sélection naturelle, est hautement résistant, seuls 27 p. 100 des élevages de l'enquête qui sont infestés connaissent la dermatophilose. Le détiquage régulier dans les deux îles a une action bénéfique sur la fréquence de la maladie. L'enquête révèle une typologie sous-jacente des élevages et permet de les classer en fonction de leur comportement face à la maladie

Mots-clés : contrôle de maladies; résistance aux maladies; vecteur de maladie; ixodidae; dermatophilus congolensis; maladie bactérienne; dermatophilus; zébu; bovin; antilles françaises; bovin créole

Thématique : Maladies des animaux

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :