Publications des agents du Cirad

Cirad

Le coton au Togo : une culture en plus ?

Faure G.. 1992. Coton et Fibres Tropicales, 47 (1) : p. 37-61.

L'agriculture togolaise évolue vers une fixation irréversible des terres cultivées et une sensibilité croissante aux stimuli économiques, illustrée par une explosion de la production cotonnière depuis une décennie. Cette culture représente, pour une grande majorité d'unités de production (u.p.), la principale source de revenus monétaires. Exigeante en travail, elle est plutôt l'apanage de celles disposant d'une main-d'oeuvre abondante, cultivant de grandes surfaces tant par unité de production que par actif, et en général possédant suffisamment de terre. Elle est un indicateur de leur dynamisme. Si dans bien des cas le coton apparaît comme une production en plus, il induit cependant des transformations importantes des systèmes de culture dont l'ampleur varie en fonction de son emprise au sein des unités productrices. De plus, il concurrence, parfois les vivriers conduits pour la vente. En tout état de cause, la décision d'un paysan de produire du coton résulte d'un raisonnement économique.

Mots-clés : coton; incitation; accroissement de production; revenu; système de culture; Économie agricole; système d'exploitation agricole; togo; culture sédentaire

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :