Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisation des marqueurs moléculaires pour l'amélioration du palmier à huile. I. Marqueurs protéiques

Baudouin L.. 1992. Oléagineux, 47 (12) : p. 681-691.

On présente les principaux résultats obtenus dans l'utilisation des marqueurs protéiques chez le palmier à huile. Le polymorphisme de 7 populations d'Elaeis guineensis utilisés en sélection a été étudié par électrophorèse enzymatique. Quinze locus polymorphes, totalisant 52 allèles ont été mis en évidence. Les populations ont pu être différenciées en fonction de leur degré de polymorphisme, lié à leur histoire en sélection, et de leur composition allélique, associée à leur origine génétique. Une relation positive a également été trouvée entre la performance des hybrides réalisés avec une de ces populations et l'éloignement génétique de son partenaire. Une étude du même type a porté sur 41 peuplements naturels d'Elaeis oleifera prospectés en Amazonie. Quatorze locus polymorphes portant 31 allèles ont été étudiés. La distribution du polymorphisme a permis de regrouper ces peuplements en ensembles plus vastes, liés à leur situation sur le réseau hydrographique. Appliquée à des cals cultivés in vitro, l'électrophorèse sur protéines totales a permis de mettre en évidence une bande spécifique des cals à croissance rapide. Ce type de cals est associé à une anomalie de floraison, observée chez certains plants issus de culture in vitro. Outre les applications précédentes, la diversité révélée par électrophorèse enzymatique en fait un outil efficace d'identification génétique chez le palmier

Mots-clés : elaeis oleifera; cal; clone; identification; technique immunoenzymatique; Électrophorèse; variation génétique; amélioration des plantes; elaeis guineensis; marqueur biochimique

Thématique : Génétique et amélioration des plantes

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :