Publications des agents du Cirad

Cirad

Effets de divers précédents culturaux sur l'utilisation de l'azote par un maïs, apport d'urée 15N sur quatre types de sols tropicaux (petites Antilles)

Chotte J.L., Louri J., Hétier J.M., Castellanet C., De Guiran E., Clairon M., Mahieu M.. 1990. L'Agronomie Tropicale (1975), 45 (1) : p. 67-74.

Des études au champ (milieu paysan et station agronomique) sont conduites, pour quatre sols tropicaux des petites Antilles, afin d'établir l'impact des précédents culturaux - jachères/prairies et cultures maraîchères et/ou vivrières - sur la productivité d'une culture de maïs (population du CIMMYT, Eto Amarillo) et sur l'utilisation de l'azote-urée (15N) et de l'azote du sol. Un inventaire agropédologique montre que jachères et prairies conduisent systèmatiquement à une augmentation des stocks organiques de ces sols. Corrélée positivement à ces variations, on note une amélioration générale des propriétés physico-chimiques des sols. Toutefois, l'ensemble de ces modifications a peu d'effet positif sur la productivité et la nutrition azotée (N-urée et N-sol) du maïs en première année. On constate un effet nul, voire négatif, des précédents jachères/prairies sur les rendements et pas d'effet sur l'exportation par la plante de l'azote-urée qui s'élève à 40% lorsque le maïs dépasse le stade de l'épiaison. Dans de telles conditions, le sol fournit plus de la moitié de l'azote total exporté dans la plante, sans que la nature du précédent modifie cette contribution. En comparant toutes les situations agropédologiques, la matière organique des sols n'apparaît pas être un facteur limitant de la fourniture d'azote à la plante

Mots-clés : rendement; culture maraîchère; prairie; système jachère; propriété physicochimique du sol; engrais azoté; matière organique; fertilisation; maïs; zea mays; petites antilles

Thématique : Fertilité du sol

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :