Publications des agents du Cirad

Cirad

Intérêts et limites des marqueurs RAPD pour la cartographie du génome de Theobroma cacao L.

N'Goran J.A.K., Lanaud C., Risterucci A.M., Sounigo O.. 1994. In : 11. Conférence internationale sur la recherche cacaoyère. Actes. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, p. 335-336. Conférence internationale sur la recherche cacaoyère. 11, 1993-07-18/1993-07-24, Yamoussoukro (Côte d'Ivoire).

Afin d'établir la carte des liens génétiques du génome cacaoyer, la technologie a été utilisée sur pour une population de 77 plants dérivés d'un croisement entre UPA409 (clone Forastero) et POR (clone Criollo). En dehors de la qualité du cacao et da la dimension des féves, six systèmes d'enzymes sont ségrégants dans cet imoïde. L'hétérozygosité est généralement fréquente dans des outbreeds comme le cacaoyer et un certain nombre de marqueurs sont situés dans une situation de pseudotest proche de l'idéal, lorsqu' on cartographie des marqueurs dominants comme les RAPD. 200 dix-mères d'Operon Technologies Inc. ont été criblés sur les deux parents et un certain nombre de descendance lorsque les conditions expérimentales ont été portées à leur optimum. Bien que la technologie RAPD soit beaucoup plus claire que RFLP, elle semble moins puissante et exige plus d'attention et des conditions expérimentales plus strictes. Le polymorphisme utile était faible, probablement en raison de l'origine du matérial cultivé en Côte d'Ivoire. Un grand nombre de primers doivent être criblés, si l'on veut construire une carte de résolutions assez élevées et utiles pour une population donnée

Mots-clés : theobroma cacao; technique analytique; carte génétique; génome

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :