Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude électrophysiologique des mécanismes de transport des sucres au travers du plasmalemme des vaisseaux laticifères d'Hevea brasiliensis

Lacrotte R., Cornel D., Monestiez M., Chrestin H., D'Auzac J., Rona J.P.. 1988. In : Jacob Jean-Louis (ed.), Prévôt Jean-Claude (ed.). Compte-rendu du colloque exploitation-physiologie et amélioration de l'hévéa : colloque international IRRDB Hevea 88 , 2 au 7 novembre 1988, Paris (France). Montpellier : CIRAD-IRCA, p. 535-545. Colloque International IRRDB Hevea 88, 1988-11-02/1988-11-07, Paris (France).

Ce travail mené sur les laticifères de l'Hevea brasiliensis montre qu'ils sont accessibles à l'investigation électrophysiologique. L'absence de vacuoles centrales des laticifères élimine de la mesure électrophysiologique, la composante électropositive du tonoplaste habituellement présente dans les cellules végétales. La polarisation du plasmalemme (en moyenne -140mV) est de l'ordre de grandeur des potentiels mesurés chez d'autres cellules végétales. Une composante électrogène est mise en évidence; elle est de l'ordre de -20 mV à -30 mV, selon le canal laticifère étudié, et de l'amplitude initiale de son potentiel de membrane. Le glucose, comme le saccharose, provoque un effet dépolarisant (entre 10 et 30 mV) qui varie selon l'état physiologique des cellules. La variation de la polarisation semble étroitement corrélée avec la variation de l'électrogénicité de la pompe d'excrétion de protons. L'hypothèse de l'existence d'un ou plusieurs symports de type sucre/H+, alimentant les vaisseaux en glucose et saccharose est proposée

Mots-clés : hevea brasiliensis; anatomie végétale; saccharose; physiologie végétale; membrane cellulaire; Écorce; transport des substances nutritives; technique analytique; laticifère

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :