Publications des agents du Cirad

Cirad

Transformation génétique du riz via Agrobacterium : un outil pour l'amélioration variétale et des études modèles de génomique

Guiderdoni E., Bes M., Bourgeois E., Breitler J.C., Brizard J.P., Gay C., Meynard D., Portefaix M., Royer M., Sallaud C., Vila Ujaldon L., Van Boxtel J.. 2001. In : Hamon Serge (ed.). Des modèles biologiques à l'amélioration des plantes. Paris : IRD, p. 809-810. (Colloques et séminaires / IRD). Journées scientifiques du réseau AUF "Biotechnologies végétales : amélioration des plantes et sécurité alimentaire". 7, 2000-07-03/2000-07-05, Montpellier (France).

En utilisant une procédure améliorée de transformation avec Agrobacterium tumefaciens et des vecteurs pCambia portant les gènes rapporteurs gusA et gfp, 90-100% des cals embryogènes cocultivés de variétés modèles (Taipei309, Nipponbare, Zhong Zuo321) produisent chacun une moyenne de 5 lignées résistantes à l'hygromycine présentant une activité GUS et GFP. 50 à 60% des lignées résistantes régénèrent des plantes : l'analyse moléculaire par Southern de ces plantes a montré qu'elles représentent à 90% des événements indépendants de transformation et que 30-50% d'entre elles ont intégré une seule copie de l'ADN-T. Ce système de transformation est utilisé de façon routinière pour produire, dans des variétés d'intérêt agronomique, des plantes transgéniques ayant intégré des gènes à propriété insecticide (gènes d'endotoxine cry1Aa et cry1B, gènes d'inhibiteurs de protéases végétaux) ou des gènes intervenant dans la production d'osmolytes ou l'homéostasie des ions et devant conférer une osmo/halotolérance accrue. Des plantes transgéniques du cultivar modèle Nipponbare ayant intégré des construits portant les systèmes de transposons à deux composantes du maïs Ac/Ds et En/Spm ont également été obtenues. Le caractère fonctionnel des deux systèmes a été démontré dans le riz permettant d'envisager leur utilisation comme outil de génétique inverse chez cette plante. Les principaux résultats de ces études qui sont menées dans le cadre de trois projets financés par la Commission des Communautés Européennes, seront présentés.

Mots-clés : oryza; transformation génétique; agrobacterium tumefaciens; amélioration des plantes; transfert de gène; biotechnologie végétale

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :