Publications des agents du Cirad

Cirad

La sélection de matériel végétal par le test d'inoculation sur feuilles

Paulin D., Ducamp M., Nyassé S., Kébé B.I., Tahi G.M., N'Goran J.A.K.. 2000. In : Cilas Christian (ed.). Bases génétiques de la résistance des cacaoyers aux maladies à Phytophthora : Résumés des communications. Montpellier : CIRAD, p. 35-36. Scientific Closing Seminar of CAOBISCO / CIRAD / CNRA / CRU / IRAD Project, 2000-09-19/2000-09-20, Montpellier (France).

L'amélioration génétique pour la résistance à la pourriture brune doit d'une part exploiter la variation du niveau de résistance du matériel cultivé et des clones répertoriés dans les collections, et d'autre part créer de nouveaux genotypes par des croisements contrôlés entre clones résistants ou sensibles. L'évaluation de la résistance des clones des collections est encore très incomplète et la plupart des variétés hybrides existantes ont été généralement choisies en fonction de leur niveau d'hétérosis. Les niveaux de résistance obtenus jusqu'à présent avec la sélection classique de familles hybrides sont donc souvent insuffisants en raison de l'utilisation de parents "sauvages" peu résistants dans ces croisements et de la ségrégation des caractères dans la descendance (croisements entre hétérozygotes). Pour assurer un gain génétique significatif, deux stratégies sont aujourd'hui mises en oeuvre. La première consiste à améliorer les parents des variétés hybrides en cumulant au préalable les gènes favorables : d'une part par des recombinaisons entre génotypes sélectionnés pour leur niveau de résistance au cours de plusieurs cycles successifs et d'autre part par des autofécondations pour fixer les allèles favorables. Le projet Caobisco a permis de réaliser de tels croisements en Côte d'Ivoire, au Cameroun et à Trinidad. La deuxième consiste à sélectionner les individus les plus performants au sein des descendances hybrides, optimisant ainsi les gains génétiques. Ces génotypes seront ensuite confirmés comme variétés clonales. Ce type de sélection a été réalisé au Cameroun, en Côte d'Ivoire et à Montpellier. Dans cet article sont présentés les résultats de sélection obtenus en évaluant la résistance par le test précoce d'inoculations sur feuilles en Côte d'Ivoire, au Cameroun et à Montpellier. Le matériel végétal ainsi sélectionné devra être mis au champ afin de valider la méthode de sélection en comparant avec les performances obtenues en infection naturelle.

Mots-clés : theobroma cacao; maladie fongique; résistance aux maladies; résistance génétique; infection expérimentale; feuille; gain génétique; méthode d'amélioration génétique; test de sélection; test précoce

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :