Publications des agents du Cirad

Cirad

Tests d'évaluation du matériel végétal

Cilas C., Nyassé S., Kébé B.I., Tahi G.M., Ducamp M., Thévenin J.M., Despréaux D.. 2000. In : Cilas Christian (ed.). Bases génétiques de la résistance des cacaoyers aux maladies à Phytophthora : Résumés des communications. Montpellier : CIRAD, p. 42-43. Scientific Closing Seminar of CAOBISCO / CIRAD / CNRA / CRU / IRAD Project, 2000-09-19/2000-09-20, Montpellier (France).

Les tests de résistance sur feuilles ou sur cabosses, réalisés suivant un dispositif expérimental approprié, permettent de sélectionner des clones ou des familles hybrides moins sensibles. En revanche, il n'est pas encore prouvé que ces techniques d'évaluation soient efficaces pour sélectionner des individus résistants à l'intérieur des familles hybrides. Dans ce cas, l'unicité des génotypes mis à l'épreuve ne permet pas de réaliser ces tests avec des dispositifs expérimentaux robustes. De la même façon, les taux de pourriture estimés individuellement sur des arbres en essai ne permettent pas de déterminer précisément le niveau de sensibilité de ces arbres. En effet, le taux de pourriture observé peut dépendre de l'environnement immédiat de l'arbre, de sa charge en cabosses, de la disposition des cabosses, etc. Les observations en champ sont en effet dépendantes de beaucoup de facteurs environnementaux difficilement contrôlables par des dispositifs expérimentaux classiques. Afin d'estimer la fiabilité du test sur feuilles, il est suggéré de l'appliquer en pépinière et de le valider en observant le comportement au champ du matériel ainsi testé à un stade précoce. En effet, il s'agit maintenant de valider ces techniques d'évaluation en vraie grandeur, dans des conditions réelles de sélection, et d'estimer les gains génétiques sur le taux de pourriture pour différents taux de sélection déterminés à partir du test sur feuilles. Les opérations de sélection précoce, réalisées à partir des tests sur feuilles pourront alors être poursuivies. Le test feuille peut être appliqué dès que des feuilles sont disponibles, c'est-à-dire quelques semaines (8 à 10 semaines) après semis. En revanche, les observations en champ ne peuvent débuter que 4 ans après plantation, lors de la première année de fructification importante; par ailleurs, un minimum de 3 ans d'observations est nécessaire pour estimer les taux de pourriture individuels des arbres. Le test feuille peut donc permettre d'effectuer un premier tri des combinaisons les plus intéressantes dès le stade plantule en pépinière. Seuls les croisements les plus résistants pourraient ensuite être plantés en champ pour l'évaluation des autres caractères intéressant l'amélioration génétique, comme la production.

Mots-clés : theobroma cacao; maladie fongique; phytophthora; résistance aux maladies; résistance génétique; infection expérimentale; feuille; expérimentation au champ; gain génétique; pourriture des cabosses; test de sélection; test précoce

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :