Publications des agents du Cirad

Cirad

De l'irrigation administrée à une gestion concertée du territoire irrigable : le POAS, une démarche pour une évolution des modes de prises de décision

D'Aquino P., Seck S.M., Cissokho A.. 2000. In : Legoupil Jean-Claude (ed.), Dancette Claude (ed.), Maïga Ilias Mossi (ed.), NDiaye K.M. (ed.). Pour un développement durable de l'agriculture irriguée dans la zone Soudano-Sahélienne. Synthèse des résultats du pôle régional de recherche sur les systèmes irrigués (PSI/CORAF) : actes du séminaire, Dakar (Sénégal) du 30 novembre au 3 décembre 1999. Dakar : PSI-CORAF, p. 358-374. Séminaire pour un développement durable de l'agriculture irriguée dans la zone Soudano-Sahélienne, 1999-11-30/1999-12-03, Dakar (Sénégal).

Ces dernières années, le contexte de développement de l'irrigation est marqué par la double influence de la libéralisation économique avec un désengagement de l'Etat et de la décentralisation politique. Les transferts de fonctions et de responsabilités à des acteurs locaux qui en découlent, postulent une remise en cause des approches technicistes et centralisées des politiques d'irrigation. Face à ce nouveau contexte, l'absence ou la faiblesse d'un partenariat véritable entre structures techniques et collectivités locales conduit à des conséquences inquiétantes : programmes d'aménagements sectoriels et restrictifs-, pratiques foncières locales incohérentes, dysfonctionnements graves des périmètres irrigués, compétition exacerbée entre les différents usages pour l'accès à l'eau, dilapidation du capital environnemental. L'amélioration de ce partenariat qui constitue sans doute un enjeu fondamental pour un développement durable et intégré de l'irrigation dans un contexte de décentralisation, a conduit le projet PSI, la SAED et le Conseil rural de Ross Béthio à mener une expérimentation pour l'élaboration de Plan d'Occupation et d'Affectation des Sols (POAS) dans le Delta du fleuve Sénégal. L'objectif est d'appuyer d'une part, le renforcement des capacités des collectivités locales pour la gestion intégrée d'un territoire irrigué et d'autre part, d'apprendre à l'encadrement technique et scientifique à " travailler autrement " avec les populations à la base. L'expérimentation a abouti d'une part, à la mise au point d'une démarche opérationnelle pour l'élaboration de POAS d'autre part, à la réalisation de divers outils ayant servi au Conseil rural à définir de nouvelles règles concertées de gestion de l'espace et enfin à dessiner des perspectives pour consolider les acquis et passer du POAS à un Plan de développement local.

Mots-clés : périmètre irrigué; prise de décision; décentralisation; utilisation des terres; gestion foncière; sénégal; fleuve sénégal; gestion de l'espace; développement local

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :