Publications des agents du Cirad

Cirad

Déforestation et pression démographique au Rondônia, Brésil

Imbernon J.. 2000. Bois et Forêts des Tropiques (266) : p. 23-33.

L'Amazonie brésilienne est depuis plus de 20 ans le théâtre d'une rapide conversion de la forêt tropicale humide à l'agriculture. Cette déforestation est liée à l'arrivée de migrants et à la réalisation d'infrastructures routières, toutes deux soutenues par des programmes volontaristes de colonisation, Entre 1950 et 1996, la population a augmenté de 330 %. Mais la densité de population n'est pas le seul facteur explicatif de la déforestation. En effet, diverses stratégies d'occupation de l'espace des colons justifient l'importance des défrichements. Dans l'État du Rondônia, trois processus distincts de déforestation se combinent, à des rythmes et à des échelles d'espace différents : la mise en valeur agricole (cultures vivrières, cultures annuelles et élevage) par les petits agriculteurs sur les parcelles des zones de colonisation, la spéculation foncière, l'extension des réseaux routiers pour pénétrer dans la forêt et coloniser l'espace forestier. Les articulations entre les échelles de temps et d'espace sont mises en évidence grâce à l'utilisation conjointe de données satellitaires sur l'occupation des sois et de données de recensement. L'analyse conjointe de ces données met en relief la dimension sociale des états et des changements observés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : colonisation rurale; population rurale; Élevage; propriété foncière; dynamique des populations; déboisement; brésil

Thématique : Foresterie - Considérations générales; Sociologie rurale et sécurité sociale

Documents associés

Article de revue