Publications des agents du Cirad

Cirad

Contrats Territoriaux d'Exploitation (CTE) pour les exploitations bananières de Guadeloupe : proposition pour une mesure "Bananeraie pérenne d'altitude"

Dorel M.. 2000. Fruitrop (Ed. Française) (74) : p. 6-8. Banane-ananas : nouveaux enjeux, nouvelles pratiques. Comment concilier démarche agri-environnementale et logique de marché ? Journée professionnelle, 2000-09-05, Montpellier (France).

Le CTE est un contrat entre l'agriculteur et l'Etat français dans le cadre de la nouvelle loi d'orientation agricole. Il a pour objectif la multifonctionnalité de l'agriculture : équilibre du développement territorial, création d'emplois, entretien et amélioration des paysages, respect de l'environnement, qualité et sécurité des aliments. Il ne s'agit donc plus uniquement d'objectifs de production, d'autres fonctions sont assignées à l'agriculture et elles ne peuvent être rémunérées exclusivement par le marché. La société doit participer à cet effort et les CTE représentent l'instrument pouvant accompagner l'agriculteur dans cette nouvelle démarche. Les propositions de CTE faites à la commission départementale d'agriculture en Guadeloupe ont été élaborées par le Cirad en collaboration avec le GIE Agro Service, les groupements de producteurs Karubana et Banagua, la Daf (Direction de l'Agriculture et de la Forêt), la Diren, la Chambre d'Agriculture. Le CTE doit être basé sur un diagnostic territorial, un état des lieux sur le milieu et les systèmes de production en cours. Le contexte des CTE pour les exploitations bananières se situe dans un milieu insulaire, fragile, nécessitant la prise en compte de l'impact des cultures sur l'environnement. La production antillaise très fortement concurrencée sur le marché européen, a besoin d'avantages concurrentiels et de se différencier du produit standard en faisant valoir des origines, des systèmes de culture, des pratiques culturales et des cultivars différents. Le CTE constitue un moyen d'atteindre ces nouveaux objectifs et d'avoir des produits de meilleure qualité et d'une plus grande valeur ajoutée, tout en respectant l'environnement. Les bananeraies d'altitude de Guadeloupe répondent assez bien aux priorités définies pour le lancement des CTE, à savoir : un territoire sensible à fort enjeu environnemental, un secteur en difficulté et de petites et moyennes exploitations familiales. L'objectif d'un cahier des charges est de maintenir le système de culture traditionnel de bananeraie pérenne extensive non mécanisée, en introduisant un concept nouveau de culture raisonnée, donc d'amélioration du système par une limitation et un raisonnement des intrants et enfin de valoriser la qualité intrinsèque de ce fruit par un label. Le respect de ce cahier des charges va être un levier incitatif pour la mise en place de systèmes de production respectueux de l'environnement et permettre une meilleure expression du potentiel de qualité de la banane d'altitude

Mots-clés : musa; exploitation agricole; contrat; développement régional; système d'exploitation agricole; diagnostic; qualité; protection de l'environnement; altitude; petite exploitation agricole; exploitation agricole moyenne; système de culture; label de qualité; guadeloupe; france

Article (c-revue sans comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :