Publications des agents du Cirad

Cirad

Evolution de la diversité génétique des différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer

Ducamp M., Herail C., Blaha G., Nyassé S.. 2001. In : 13th International Cocoa Research Conference. Proceedings : Towards the effective and optimum promotion of cocoa through research and development. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, p. 519-527. Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 13, 2000-10-09/2000-10-14, Kota Kinabalu (Malaisie).

La cacaoculture souffre d'une maladie répandue dans tous les pays producteurs de cacao: la pourriture brune des cabosses. Les dégâts sont occasionnés par des champignons du genre Phytophthora et sont estimés à près de 30% de la production mondiale. Les différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer sont les suivantes : P. megakarya, uniquement présente en Afrique et la plus agressive (jusqu'à 80% de perte); P. palmivora, présente dans toutes les zones cacao et d'agressivité moyenne (15 à 30%); P. capsici "cacao" et P. citrophthora "cacao" présentes surtout en Amérique et dont les pertes sont estimés à 10%; P. parasitica "cacao" présente à Cuba. Les objectifs des nos études menées au laboratoire de Phytopathologie du CIRAD à Montpellier, ont été, d'une part de caractériser les différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer (Blaha, 1995; Ortiz-Garcia, 1996; Nyassé, 1997). Et d'autre part, de suivre l'évolution temporelle de ces différentes populations en fonction de leur origine géographique, de leur diversité génétique, de leur mode de reproduction et des moyens de lutte mis en place sur le terrain. Les résultats présentés par différentes études seront discutés : 1. Suivi de l'évolution des populations de P. megakarya du Ghana et de l'ouest du Cameroun. Cette dernière zone est celle où la diversité génétique de la population d'Afrique Centrale est la plus importante et où la présence d'isolats hybrides entre les deux populations a été détectée en 1994; 2. Suivi de l'évolution des populations de P. palmivora, et plus particulièrement en Papouasie Nouvelle Guinée où la diversité de cette espèce sur cacaoyer est maximale dans cette zone. L'évolution de cette espèce est également suivi d'autres plantes-hôtes telles que, par exemple, cocotier, hévéa, papayer; 3. Caractérisation et comparaison des P. aff. capsici et P. aff. citrophthora pathogènes sur cacaoyer (marqueurs ITS comparés aux isozymes) avec des isolats de ces mêmes espèces pathogènes sur d'autres plantes-hôtes (Citrus, piment, tomate...).

Mots-clés : theobroma cacao; phytophthora palmivora; phytophthora capsici; phytophthora citrophthora; variation génétique; phylogénie; ghana; cameroun; papouasie-nouvelle-guinée; phytophthora megakarya

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :