Publications des agents du Cirad

Cirad

Situation contrastée des exportations africaines

Loeillet D.. 2000. Bulletin de Liaison (Coopération Régionale pour le Développement des Productions Horticoles en Afrique) (18) : p. 33-38.

Depuis des décennies, l'Afrique a développé un important courant d'échanges de fruits tropicaux avec l'Union Européenne (UE) : 650000 tonnes de fruits tropicaux frais exportés vers l'UE en 1999 pour un chiffre d'affaires de 463 millions d'euros. Les principaux pays exportateurs sont la Côte d'Ivoire, le Cameroun, l'Afrique du Sud, le Ghana, Madagascar et le Kenya. La banane et l'ananas comptent pour, respectivement, 48 et 36% des exportations totales de la zone Côte d'Ivoire, Cameroun et Ghana. La mangue d'Afrique de l'Ouest et du Sud, le litchi de Madagascar et d'Afrique du Sud, et l'avocat d'Afrique du Sud et du Kenya, complètent l'offre. La place de l'origine 'Afrique' sur le marché européen est, selon les fruits, très variable. : le litchi représente 91% du total des importations européennes, suivi de l'ananas (64%), l'avocat (54%), les fruits de la passion (31%), la mangue (21%), la papaye (13%) et enfin la banane dessert (10%) et la banane plantain (3%). La France capte 58% des volumes de fruits tropicaux africains commercialisés dans l'UE, suivie de la Belgique avec 10%. Un point concernant la banane et la bataille OCM (Organisation Commune des Marchés) / OMC (Organisation Mondiale du Commerce) est plus particulièrement développé dans ce document

Mots-clés : banane; banane plantain; fruits tropicaux; exportation; réglementation des marchés; marché mondial; afrique; france

Article (c-revue sans comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :