Publications des agents du Cirad

Cirad

Evolution de la diversité génétique des différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer

Ducamp M., Herail C., Nyassé S.. 2001. In : SFP. 5e Congrès de la Société Française de Phytopathologie, Angers (France), 26 - 29 mars 2001. Programme et résumés des communications. Angers : INRA, p. 64-64. Congrès de la Société Française de Phytopathologie. 5, 2001-03-26/2001-03-29, Angers (France).

La cacaoculture souffre d'une maladie répandue dans tous les pays producteurs de cacao: la pourriture brune des cabosses. Les dégâts sont occasionnés par des champignons du genre Phytophthora et sont estimés à près de 30% de la production mondiale. Les différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer sont les suivantes: - P. megakarya, uniquement présente en Afrique et dont le niveau d'agressivité est le plus élevé (jusqu'à 80% de perte de cabosses). - P. palmivora, présente dans toutes les zones cacao et de niveau d'agressivité intermédiaire (15 à 30% de perte). - P. MF4 capsici et P. MF4 cacao apparentés à P. capsici, présentes principalement en Amérique (10% de pertes). Les objectifs des études menées au laboratoire de Phytopathologie du CIRAD à Montpellier, ont été, en premier lieu, de caractériser physiologiquement, moléculairement les différentes espèces de Phytophthora pathogènes du cacaoyer, ainsi que leurs niveaux d'agressivité (Blaha, 1995, Ortiz-Garcia, 1996; Nyassé, 1997; Chabierski, 2000; Ducamp, 2000a et b). En second lieu, de suivre l'évolution temporelle de ces différentes populations en fonction de leur origine géographique, de leur diversité génétique, de leurs modes de reproduction et des moyens de lutte mis en place au champ. Nous présenterons principalement les résultats obtenus dans le cadre de deux études: 1. Suivi de l'évolution des populations de P. megakarya présentes dans l'ouest du Cameroun, zone où la diversité génétique et le niveau d'agressivité sont les plus élevés pour ce pathogène. Ce suivi est réalisé au niveau régional et également au niveau parcellaire. 2. Suivi de l'évolution des populations de P. MF4 capsici, P. MF4 cacao, P. capsici, P. palmivora, présentes sur le continent américain, et plus particulièrement au Brésil. Les marqueurs moléculaires utilisés au cours de ces travaux seront présentés et leur utilité précisée dans le cadre de chaque étude: isozymes, RAPD (Random Amplified Polymorphism), DNA, ITS (Internal Transcribed Spacer regions) et micro satellites.

Mots-clés : phytophthora; theobroma cacao; variation génétique; phytophthora palmivora; phytophthora capsici; pouvoir pathogène; dynamique des populations; marqueur génétique; cameroun; brésil; phytophthora megakarya

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :