Publications des agents du Cirad

Cirad

Replantation des agroforêts à hévéas en Indonésie : les systèmes agroforestiers à base hévéa (RAS), une alternative à la monoculture ?

Boutin D., Penot E., Wibawa G.. 2001. In : BNETD ; CIRAD ; ESI-VU. Conférence internationale sur l'avenir des cultures pérennes, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire, 5-9 novembre 2001. Montpellier : CIRAD-TERA, 1 Poster (23 p.). numero_rapport: TERA-THI N°102-01. Conférence internationale sur l'avenir des cultures pérennes, 2001-11-05/2001-11-09, Yamoussoukro (Côte d'Ivoire).

Les jungle rubber ont permis à plus de un million de petits planteurs de coloniser les plaines centrales de Sumatra et de Kalimantan depuis le début du siècle et de passer d'une agriculture itinérante, (voire de cueillette avec les Dayaks), à une agriculture de type agroforestière basée sur une culture d'exportation, l'hévéa. L'évolution économique, des besoins des planteurs et de nouvelles opportunités de cultures (palmier à huile) ont rendu les jungle rubber économiquement obsolètes. Si les jungle rubber restent un système de culture intéressant en zone pionnières pour des paysans sans capital, la replantation avec des systèmes plus productifs est devenue nécessaire dans les zones traditionnelles et elle nécessite un minimum d'investissement. Plusieurs possibilités s'offrent aux planteurs avec les monocultures (hévéa et palmier à huile), mais aussi avec l'amélioration des jungle rubber, les RAS (Rubber Agroforestry Systems) qui intègrent pratiques forestières, un faible niveau d'intrants et de travail et une forte productivité par l'usage de matériel végétal amélioré: les clones. Le SRAP (Smallholder Rubber Agroforestry Project) a testé un certain nombre de formules plus ou moins intensives à travers une expérimentation en milieu paysan concertée en approche participative depuis 1994. Cette communication présente la méthodologie utilisée et les principaux résultats alors que les premiers essais commencent à rentrer en phase de production. Les RAS constituent des "systèmes agroforestiers complexes" à plusieurs niveaux d'intensification susceptible de répondre à une demande en systèmes de culture plus productifs et moins chers que la monoculture en termes d'investissement. Ils ont été établis en fonction d'une typologie de producteurs ayant accès à plus ou moins de capital ou sous différents contraintes de foncier ou de diversification (paysans locaux, transmigrants...). Les RAS peuvent constituer une alternative viable et soutenable, en termes économique et écologique, à la problématique de replantation des vieux jungle rubber qui représente au bas mot 1.5 millions d'hectares en 1999.

Mots-clés : hevea brasiliensis; agroforesterie; reconstitution forestière; replantation; productivité; clone; culture intercalaire; indonésie; plantation villageoise; petit planteur; participation paysanne

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :