Publications des agents du Cirad

Cirad

Enjeu économique et défi écologique de la production laitière en Amazonie

Tourrand J.F., Grijalva J., Valencia F., Rios Alvaredo J., Poccard Chapuis R., Piketty M.G., Da Veiga J.B.. 2001. In : 10 ième conférence Internationale de l'Association des Institutions de Médecine Vétérinaire Tropicale (AIMVT), Copenhague, Danemark, 20-24 août 2001. s.l. : s.n., 7 p.. International Conference of the Association of Institutions for Tropical Veterinary Medecine. 10, 2001-08-20/2001-08-24, Copenhagen (Danemark).

Avec un cheptel de l'ordre de 50 millions de bovins et un taux de croissance annuel d'environ 8-10%, l'Amazonie est en passe de devenir une des premières régions d'élevage au monde. Les conditions climatiques sont particulièrement favorables à la production fourragère, d'autant plus qu'elles sont associées à des systèmes technico-économiques performants pour la production bouchère et élaborés par la recherche agronomique au cours des 15-20 dernières années. La combinaison des deux permet d'atteindre des coûts de production très bas rendant la viande et le lait amazonien hautement compétitifs sur les marchés nationaux et internationaux. Selon les régions, de 70 et 90% du cheptel est concentré dans des grands ranches de plusieurs centaines ou milliers d'hectares, destinés à la production de viande. Le reste du cheptel est aux mains de l'agriculture familiale. Jusqu'au début des années 90, la production laitière amazonienne était essentiellement péri-urbaine et limitée à couvrir l'autoconsommation en produits lactés des villages et petites villes, les grands centres urbains étant principalement approvisionnés par les grands bassins laitiers situés en dehors de l'Amazonie. Au cours de la dernière décennie, on a assisté à un fort développement de la production laitière dans l'agriculture familiale, en grande partie lié à l'entrée en Amazonie d'une agro-industrie laitière à la recherche d'une matière première bon marché et de nouveaux bassins de production pour satisfaire la demande des grands centres urbains du continent. Produire du lait est ainsi devenu une activité de premier plan pour bon nombre de petits paysans amazoniens. Cependant, les systèmes techniques laitiers mis en oeuvre sont encore peu performants et ne satisfont pas toujours aux critères de qualité exigés pour la commercialisation à grande échelle. De plus, reposant sur une exploitation pionnière de la fertilité du sol et une valorisation foncière des surfaces déforestées, ces systèmes sont grands consommateurs d'espaces forestiers qu'ils transforment en pâturage pour l'alimentation des troupeaux bovins. Aussi, la production laitière constitue indiscutablement une opportunité pour l'agriculture familiale amazonienne. Toutefois, elle implique l'élaboration et l'adoption par les producteurs laitiers de systèmes techniques originaux adaptés aux conditions locales, c'est-à-dire économiquement viables, écologiquement durables et socialement acceptables. Il s'agit d'un défi pour la recherche publique et privée, ainsi que pour les différents acteurs de la filière lait en Amazonie.

Mots-clés : production laitière; exploitation agricole familiale; Élevage; système d'élevage; amazonie

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :