Publications des agents du Cirad

Cirad

Incidence d'une réduction de l'éclairement sur les ajustements de puits, la répartition des assimilats carbonés et sur les composantes du rendement et la qualité des fibres de coton à l'échelle de l'organe reproducteur du cotonnier (Gossypium hirsutum L.)

Dusserre J.. 2001. Aix-en-Provence : Université Paul Cézanne, 106 p.. Thèse de doctorat -- Biologie de l'environnement.

Cette étude cherche à analyser les effets d'un ombrage sur le rendement et la qualité des fibres, en mettant en évidence les interactions entre puits reproductifs. Des cotonniers simplifiés, ne présentant qu'une seule série d'apparition successive d'organes reproducteurs, du cultivar DES 119 ont été cultivés au champ en Thaïlande et en conditions contrôlées. En parallèle, une expérimentation de répartition du 14C après 11h d'exposition à du CO2 marqué, a été réalisée. Un indice de compétition apparente pour les assimilats (ICA) a été calculé en divisant la charge en capsules par le taux de croissance de la plante. A l'échelle de l'organe reproducteur, l'ombrage va influer sur les composants d'une cascade de processus incluant la rétention de l'organe, la croissance en masse sèche des carpelles (qui peuvent éventuellement représenter une réserve pour la croissance du coton-graine), les composantes du rendement en fibres: le nombre de graines, la masse de coton-graine par graine et la fraction de fibres par coton-graine, et la qualité des fibres (degré d'épaississement des parois secondaires des fibres). Chacun de ces composants est sensible à la disponibilité en ressource durant des périodes particulières mises en évidence. La compétition ne joue pas exclusivement sur les paramètres quantitatifs mais aussi sur les durées de développement, comme le taux d'apparition des organes fructifères et la durée individuelle de leur développement. Une restriction en assimilats durant le développement reproducteur n'induit pas de différence de répartition entre parties végétative et reproductrice, ni entre organes reproducteurs. La demande d'un organe reproducteur est fonction de son âge et de son nombre de graines. Au sein de la capsule, sous ombrage, l'allocation aux carpelles durant leur croissance peut être réduite au bénéfice du coton-graine. Des perspectives d'utilisation des résultats sont données concernant la modélisation, et l'utilisation d'outil de diagnostic des contraintes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : modèle mathématique; stade de développement végétal; organe reproducteur végétal; qualité; coton; composante de rendement; relation source puits; ombrage; gossypium hirsutum; france; thaïlande; distribution des assimilats

Thématique : Physiologie végétale : nutrition; Physiologie végétale : croissance et développement

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :