Publications des agents du Cirad

Cirad

Quels place et rôles pour l'agriculture à Mayotte ? Bilan-diagnostic du développement local

Losch B. (ed.), Sourisseau J.M. (ed.), Bina M., Bonnal P., Martignac C., Mercoiret M.R., Piraux M., Sourisseau E.. 2002. Montpellier : CIRAD, 281 p.. numero_rapport: CIRAD-TERA N°06-2002.

L'agriculture mahoraise est souvent considérée comme peu dynamique et en perte de vitesse et les services techniques ont eu pendant longtemps des difficultés à ajuster leur offre d'appui aux besoins des ruraux. Au-delà de quelques agriculteurs réputés "modernes", cette agriculture concerne pourtant la majorité des ménages de l'île, tant en milieu urbain que rural. Elle est clairement insérée dans le tissu économique et social local grâce à des systèmes d'activités complexes qui permettent de gérer des objectifs multiples (alimentation, revenu monétaire, maîtrise foncière, préservation du milieu naturel et du patrimoine, entretien des réseaux de solidarité). Les dynamiques collectives locales sont nombreuses et s'expriment d'abord au niveau des quartiers et des villages. Leur foisonnement contraste avec les dysfonctionnements récurrents des organisations agricoles officielles, souvent impulsées par "en-haut", et qui ne concernent qu'une minorité de ménages. L'étude de bilan-diagnostic du développement local à Mayotte propose une perspective nouvelle pour le débat agricole: il s'agit de passer d'une approche trop exclusivement sectorielle et productiviste à une vision plus large du développement rural et territorial, en référence aux importants défis que doit affronter la Collectivité départementale. L'agriculture mahoraise ne peut se réduire aux seules questions de la production et du marché; son devenir est aussi lié aux rôles qu'elle est susceptible de jouer en termes d'emploi, de gestion des ressources et d'aménagement du territoire. Par l'entretien des paysages, elle peut aussi contribuer à la promotion d'une image de marque pour "l'île au lagon". Cette nouvelle approche implique la reconnaissance des multiples fonctions de l'agriculture mahoraise. Elle nécessite d'approfondir encore la connaissance des réalités économiques et sociales mais aussi de renforcer les capacités d'analyse et de négociation des ruraux, qui sont des préalables à un véritable débat local et à la rénovation des dispositifs d'appui aux activités rurales.

Mots-clés : agriculture à temps partiel; activité complémentaire des ruraux; développement rural; mayotte; france; développement local; multifonctionnalité

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :