Publications des agents du Cirad

Cirad

Rapport de mission à Timor Leste du 26 février au 9 mars 2002

Ollivier L., Bonneau X.. 2002. Montpellier : CIRAD-CP, 43 p.. numero_rapport: CP_SIC 1473.

Concernant l'état sanitaire de la cocoteraie, nous avons confirmé l'identité du ravageur qui la menace actuellement: la cochenille Aspidiotus destructor. Le foyer principal est situé à Baucau mais des attaques ont été identifiées sur la côte Nord. En l'absence de prédateurs naturels efficaces, le ravageur peut détruire à terme une grande partie voire la totalité de la cocoteraie, comme on l'a constaté dans la ville de Baucau. Nous proposons une intervention immédiate impliquant l'introduction de prédateurs exotiques (coccinelles) dont l'efficacité a été démontrée dans d'autres pays. Un plan d'action détaillé est proposé, comprenant plusieurs étapes: - mise en place d'un petit laboratoire de production de masse de coccinelles à Baucau, - collecte de coccinelles dans un pays source, - acheminement des individus collectés vers Timor Leste, - production de cochenilles pour l'élevage des coccinelles, - production de masse des coccinelles à Baucau, - lâchers des prédateurs dans le foyer d'attaque, - vérification de l'efficacité du contrôle du ravageur. L'état général de la filière cocotier a été par ailleurs décrit. Elle est désorganisée depuis le départ des Indonésiens en 1999 alors qu'il existe un potentiel de développement non négligeable pour le cocotier à Timor Leste. Là encore un plan d'action est proposé avec, pour objectif, de contribuer à la satisfaction des besoins nationaux en corps gras et en autres produits du cocotier. Ceci commence par une étude sectorielle de base permettant ensuite de définir quelques projets techniquement sûrs et économiquement valables. Ceux-ci pourraient concerner: - l'amélioration des techniques artisanales d'extraction de l'huile, - une petite huilerie de coprah couplée à une ou de petites unités de transformation, - un plan de replantation et d'extension de la cocoteraie dans des zones sélectionnées comme aptes à la culture, avec du matériel végétal plus performant et des techniques de culture appropriées. La création d'une station de recherches et d'expérimentation agricole et forestière est un autre projet possible. Sa mission devrait concerner en priorité une recherche appliquée très proche des communautés paysannes, la vulgarisation et la formation. Cette station devrait se concevoir de façon évolutive en commençant par des activités prioritaires (cf. défense des cultures pour le cocotier, l'amélioration de la cafeiculture ou le bois de santal). Le rapport indique également dans quelle mesure le CIRAD pourrait assister dans la mise en oeuvre de ces deux plans d'action.

Mots-clés : cocos nucifera; timor oriental

Rapport de mission

Agents Cirad, auteurs de cette publication :