Publications des agents du Cirad

Cirad

Mise au point de plans d'échantillonnage pour la protection sur seuil contre les chenilles de la capsule du cotonnier

Nibouche S., Beyo J., Gozé E.. 2003. In : Jamin Jean-Yves (ed.), Seiny-Boukar Lamine (ed.), Floret Christian (ed.). Savanes africaines : des espaces en mutation, des acteurs face à de nouveaux défis. Actes du colloque, Garoua, Cameroun, 27-31 mai 2002. Montpellier : CIRAD, 5 p.. Colloque Savanes africaines : des espaces en mutation, des acteurs face à de nouveaux défis, 2002-05-27/2002-05-31, Garoua (Cameroun).

Une étude a été menée au Nord-Cameroun afin de déterminer la loi de probabilité des infestations de chenilles de la capsule du cotonnier, Helicoverpa armigera (Hubner), Diparopsis watersi (Rothschild) et Earias spp. Des sondages ont été réalisés en milieu semi-contrôlé dans des parcelles de cotonnier sans protection insecticide, sur 31 sites de 1989 à 1993. L'étude de la relation entre la moyenne et la variance de ces sondages a permis de mettre en évidence une loi binomiale négative de coefficient k estimé à 5,70. Pour les échantillons de taille fixe (25 plants observés), la valeur du seuil d'intervention a été calculée en fonction du seuil économique et des risques. Les méthodes d'échantillonnage séquentiel sont présentées et leur intérêt discuté. Des propositions sont avancées visant le transfert de ces résultats en milieu paysan. Une seconde étude a été menée afin de caractériser la distribution verticale des chenilles sur les cotonniers. Des observations ont été réalisées sur station à Maroua, sur parcelles traitées et non traitées, de 1996 à 1999. Ces observations ont permis de montrer que la distribution des chenilles sur la plante se modifiait durant la campagne. La proportion de chenilles portées par les dix branches fructifères terminales de l'axe principal diminue progressivement depuis l'entrée en floraison jusqu'à environ 90 jours après levée, ensuite cette évolution s'inverse en fin de cycle. La distribution des chenilles est dépendante de l'espèce considérée, mais elle n'est pas influencée par la protection insecticide. A partir de ces résultats, une technique d'échantillonnage rapide a été mise au point.

Mots-clés : coton; gossypium; helicoverpa armigera; Échantillonnage; méthode; cameroun

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :