Publications des agents du Cirad

Cirad

Extension de la zone aménagée de l'Office du Niger : exploitation rationnelle et durable des ressources naturelles au service d'un enjeu national de développement

Keïta N., Bélières J.F., Sidibé S.. 2002. In : Orange Didier (ed.), Arfi Robert (ed.), Kuper Marcel (ed.), Morand Pierre (ed.), Poncet Yveline (ed.). Gestion intégrée des ressources naturelles en zones inondables tropicales. Paris : IRD, p. 929-952. (Colloques et séminaires). Séminaire international sur la gestion intégrée des ressources naturelles en zones inondables tropicales, 2000-06-20/2000-06-23, Bamako (Mali).

La zone de l'Office du Niger au Mali est un site extrêmement favorable pour le développement de l'irrigation. Les conditions morphopédologiques de cette partie du delta intérieur du Niger font qu'environ un million d'hectares sont potentiellement irrigables par gravité à partir du barrage de Markala. La ressource en eau dans le fleuve est, tout au moins pendant une période de l'année, très importante. L'aménagement et la mise en valeur de cette zone constituent donc un véritable atout de développement socio-économique pour le Mali, et dans le cadre de l'intégration économique régionale, pour toute la sous-région. Après plusieurs décennies de stagnation, l'agriculture irriguée dans cette zone connaît une forte croissance liée à une intensification des productions (riziculture et cultures maraîchères) et au développement de nombreuses activités économiques induites telles que l'élevage, la pêche, l'exploitation du bois, la transformation des produits agricoles, etc. L'ensemble du domaine aménagé irrigué par gravité à partir du barrage de Markala est aujourd'hui mis en valeur et son extension constitue une des priorités de développement du gouvernement malien. Le développement de la zone de l'Office du Niger va entraîner une mobilisation croissante des ressources et en particulier de la ressource en eau. Dans le cadre d'un aménagement progressif et raisonné au niveau de l'ensemble du bassin du fleuve Niger et d'une gestion concertée des ouvrages, cette ressource doit être largement suffisante pour à la fois permettre le développement de la zone et assurer les besoins en amont et en aval. Pour s'assurer de la durabilité du développement mis en oeuvre, les actions engagées par l'office du Niger (programme de suivi environnemental et schéma directeur de développement) vont dans le sens d'une meilleure prise en compte et d'un suivi des principales ressources et de leurs utilisations en collaboration et en concertation avec les différents acteurs concernés. Autant d'éléments qui plaident en faveur d'une mise en commun des informations au sein d'un observatoire chargé de collecter, centraliser, stocker, mettre à disposition, analyser et diffuser ces informations environnementales pour favoriser "une gestion intégrée des ressources naturelles dans le delta intérieur du Niger".

Mots-clés : irrigation de surface; gestion des eaux; ressource en eau; mali; fleuve niger; aménagement hydroagricole

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :