Publications des agents du Cirad

Cirad

Apport des biotechnologies dans le contrôle des contraintes parasitaires à la culture des bananiers et bananiers plantains en Afrique de l'Ouest et Centrale

Mouliom Péfoura A., Tomekpé K., Fouré E., Abadie C., Youmbi E., Noupadja P.. 2002. Le Courrier du CARBAP (75) : p. 19-20. Animation régionale du réseau biotechnologies végétales, 2002-04-02/2002-04-05, Lomé (Togo).

Les activités de recherches en biotechnologies au CARBAP ont pour objectif prioritaire de créer des hybrides de type plantain présentant un comportement de résistance avec les principales contraintes parasitaires identifiées en Afrique de l'Ouest et Centrale. Parmi ces contraintes, la maladie des raies noires due à Mycosphaerella fijiensis occupe une place de choix. Provoquant des baisses de rendement qui peuvent varier entre 50 et 100%, cette maladie constitue l'une des contraintes majeures de la production des bananiers et plantains dans toutes les zones de production au monde. Une évaluation de la sensibilité variétale des bananiers appartenant à différents groupes génomiques du genre Musa réalisé dans des conditions de forte pression d'inoculum de M. fijiensis avait permis de mettre en évidence 2 types d'interaction hôte/parasite: une interaction compatible caractérisée par la mise en évidence de 2 phénotypes S (sensible) et PR (partiellement résistant) d'une part et d'autre part une interaction incompatible caractérisée par un phénotype TR ( très résistant). Des croisements entre géniteurs résistants et sensibles ont permis d'obtenir de nombreux hybrides parmi lesquels ceux de type plantain très résistant à M. fijiensis. L'un de ces hybrides résistants, le CRBP 39, fait depuis quelques années l'objet d'évaluations aussi bien au Cameroun que dans divers pays du monde. La technique de multiplication végétale utilisée s'appuie sur la culture méristématique. Des analyses biochimiques ont également été réalisées en vue d'une meilleure connaissance des 2 espèces M. musicola et M. fijiensis. Elles sont actuellement complétées par des études portant sur la caractérisation précise de la résistance partielle et sur l'efficacité et la durabilité de la résistance; ces études seront complétées par des analyses moléculaires afin d'approfondir la caractérisation des pathogènes. Les recherches en cours sur les autres contraintes parasitaires (nématodes, charançon noir) bénéficient d'une approche identiques à celles de M. fijiensis. (Texte intégral)

Mots-clés : musa (bananes); musa (plantains); mycosphaerella fijiensis; mycosphaerella musicola; contrôle de maladies; biotechnologie végétale; résistance aux maladies; relation hôte parasite; hybridation; cameroun

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :