Publications des agents du Cirad

Cirad

Modèle de voracité

Nibouche S., Beyo J., Brévault T.. 2002. In : PRASAC Composante Innovations techniques pour la culture cotonnière. rapport technique de l'opération "Seuils d'intervention contre les chenilles de la capsule du cotonnier". N'Djamena : PRASAC, p. 31-43.

La voracité des chenilles d'Helicoverpa armigera (Hübner) a été étudiée en laboratoire. Les chenilles ont été alimentées avec des boutons floraux et des capsules de cotonnier (variété IRMA 1243). Les chenilles ne perforent pas systématiquement les organes et peuvent se contenter de ronger le calice ou la paroi des carpelles. Ce comportement est d'autant plus fréquent que la chenille est jeune et que l'organe est âgé. La quantité moyenne de matière fraîche consommée durant la vie larvaire est de 2989 mg. La quantité consommée par les 5e et 6e stades larvaires varie suivant le type d'organe considéré, elle est en revanche indépendante du type d'organe pour les autres stades larvaires. Les 5e et 6e Stades larvaires consomment plus de 90% de la quantité totale de matière fraîche consommée durant la vie larvaire. La quantité de matière fraîche consommée par organe est fonction du stade larvaire lorsque l'organe est un bouton floral ou une jeune capsule. Dans le cas des capsules âgées, la quantité de matière fraîche consommée est proportionnelle au poids initial de l'organe. Le devenir des capsules perforées a également été étudié, l'abscission de ces capsules peut se produire plus tard que dans le cas d'une abscission physiologique. Le nombre de loges perforées par capsule a également été étudié.

Mots-clés : gossypium; helicoverpa armigera; fruit; consommation alimentaire (animaux); stade de développement animal; comportement alimentaire; capsule; bouton floral

Chapitre de rapport

Agents Cirad, auteurs de cette publication :