Publications des agents du Cirad

Cirad

Construction de vecteurs viraux d'expression pour la génomique fonctionnelle du riz et génétique moléculaire du virus de la panachure jaune du riz (RYMV)

Sire C., Bangratz M., Sallaud C., Guiderdoni E., Hebrard E., Fargette D., Ghesquière A., Brugidou C.. 2003. In : Pierre Yot ; CNRS. 9ème Rencontres de virologie végétale. Strasbourg : CNRS, p. 54-54. Rencontres de virologie végétale. 9, 2003-02-02/2003-02-06, Aussois (France).

Les projets de séquençage des génomes végétaux sont en plein essor, mais l'accès aux fonctions codées reste limitant pour le développement de la génomique. Ainsi, la mise en place d'outils pour faciliter la détermination de ces fonctions devient primordiale et les vecteurs d'expression constituent un élément de choix pour atteindre cet objectif. Cette technologie, très peu développée chez les monocotylédones, permet d'étudier finement l'expression des gènes en suivant les produits de traduction au niveau cellulaire, grâce à des gènes rapporteurs. De plus, la sur-expression ou l'extinction des gènes peut conduire à un phénotype caractéristique de la fonction codée. Nous avons développé un vecteur viral d'expression basé sur un virus fonctionnel chez le riz: le virus de la panachure jaune du riz, Rice yellow moule virus (RYMV), un Sobemovirus. La forte spécificité qu'il présente avec les cellules de riz, l'importante stabilité dans son hôte, ainsi que son génome de petite taille et de structure simple, font du RYMV un candidat intéressant pour la construction de vecteurs viraux d'expression. Deux types de vecteurs ont été construits à partir de clones infectieux sous dépendance du promoteur T7: (i) des vecteurs pour la sur-expression des gènes dont la fonction est à évaluer (ii) des vecteurs utilisant la propriété des virus à induire du VIGS (virus induced gene silencing) pour éteindre ces gènes. Ces mêmes vecteurs pourront être optimisés grâce à l'étude de la levée du silencing par le virus. Plusieurs constructions sont disponibles. Une fusion entre un gène rapporteur (GUS ou GFP) et la CP, permettra d'évaluer la fonctionnalité d'un tel vecteur (taille de l'insertion) et de suivre l'expression de la CP in planta. L'expression élevée de l'ARN sub-génomique sera exploitée pour sur-exprimer spécifiquement un gène rapporteur. L'analyse de ces vecteurs est en cours, au niveau cellulaire et in planta. Afin de mieux comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans le gene silencing et son effet sur la pathogénie, nous envisageons d'étudier la suppression du silencing par le RYMV, sur des plantes dont les transgènes (GUS ou GFP) ne s'expriment pas. Dans cet objectif, les plantes transgéniques seront inoculées avec différents isolats de RYMV variables sur le gène de la P1, laquelle est impliquée dans la suppression du silencing. (Texte intégral)

Mots-clés : sobemovirus marbrure jaune riz; vecteur génétique; génie génétique

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :