Publications des agents du Cirad

Cirad

Caractéristiques d'un système financier informel au Cameroun anglophone

Parrot L.. 1998. Autrepart (7) : p. 153-167.

La ville de Muea regroupe une soixantaine d'associations financières informelles qui récupèrent 90 pour cent de l'épargne des ménages, soit près de 400 millions de FCFA par an (20 pour cent du PIB de la ville). La crise et l'absence dans la ville du système financier formel ne sont pas suffisants pour expliquer leur succès. Les associations financières de Muea se caractérisent en effet par une offre de services sociaux et financiers diversifiés qui permettent de répartir à la fois les besoins mais aussi les risques. Elles ont aussi développé un système de gestion et de contrôle appuyé sur une législation interne rigoureuse et une pression sociale omniprésente. La ville dispose ainsi d'un système de financement complexe constitué d'une épargne de précaution sociale, d'une épargne d'investissement et à objet social, et d'une assurance sociale (résumé d'auteur)

Mots-clés : Épargne; Économie domestique; développement socioéconomique; institution financière; groupe d'intérêt; secteur informel; crédit coopératif; crédit; cameroun

Thématique : Investissements, financement et crédit; Economie familiale et artisanale

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :