Publications des agents du Cirad

Cirad

Coca et violence : le témoignage du Alto Huallaga au Pérou

Valencia Chamba F., Rios Alvaredo J., Piketty M.G., Tourrand J.F.. 2003. Autrepart (26) : p. 157-171.

Après la Colombie et avant la Bolivie, le piémont andin péruvien a été façonné par l'alliance entre le narcotrafic et le terrorisme. L'histoire du Alto Huallaga montre comment l'agriculture familiale a basculé à la fin des années soixante-dix dans la production massive de coca, et comment s'est constituée une filière organisant les migrations de paysans depuis la Sierra et de la Costa vers l'Amazonie, pour y être planteurs de coca, exportant vers le premier monde le produit fini. Cela fut aussi favorisé par la transformation de la guérilla du Sentier lumineux en mouvement terroriste à la solde du narcotrafic et par la forte implication dans le système mafieux de leaders politiques comme du système bancaire national et international. Puis, dans les années quatre-vingt-dix, l'État s'est lancé dans une guerre impitoyable contre le narcotrafic, détruisant plus de 80 % des surfaces de coca. La violence des affrontements a été telle qu'aujourd'hui chaque famille compte des morts, tandis que l'espace est en grande partie déforesté et les terres très dégradées. Pourtant, rien n'est joué, et d'autres cultures illicites ne demandent qu'à remplacer la coca, utilisant des filières similaires. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : coca; produit non alimentaire; déboisement; trouble social; exploitation agricole familiale; gestion des ressources; gestion foncière; impact sur l'environnement; pérou; amazonie; drogue; paysannat

Thématique : Sociologie rurale et sécurité sociale; Conservation de la nature et ressources foncières; Structure agraire

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :