Publications des agents du Cirad

Cirad

Repères mai 2003 : banane, avocat, orange, pomelo, mangue campagne Afrique de l'Ouest, litchi

Imbert E., Greniez J., Gerbaud P.. 2003. Fruitrop (Ed. Française) (103) : p. 10-17.

Banane : Le marché s'est relevé de la crise d'avril. En effet, les arrivages globaux dans l'UE ont été sensiblement inférieurs à la moyenne. De plus, la demande s'est réactivée, vraisemblablement en raison d'un déficit marqué de l'offre en fruits de saison. Toutefois, la performance reste passable compte tenu du niveau très bas des prix en avril et ce pour le quatrième mois consécutif. Avocat : Le marché est resté à deux vitesses. Le sous-approvisionnement a perduré en Hass, permettant aux prix de continuer à culminer. En revanche, la situation est demeurée critique pour les variétés vertes, d'autant que l'offre s'est encore élargie avec le réel démarrage de la campagne sud-africaine. Le prix moyen global reste toutefois d'un très bon niveau. Orange : La performance a été satisfaisante même si elle se situe à un niveau nettement inférieur à celui de l'excellente campagne 2001/2002. En effet, les volumes commercialisés sont supérieurs à la moyenne alors que le prix progresse légèrement. Toutefois, si l'Espagne a réussi à tirer son épingle du jeu, la situation s'est avére plus difficile pour le Maroc. Pomelo : Le marché a été très nettement sous-approvisionné. En effet, la fin précoce de la campagne des origines d'hiver (Floride, Turquie et Israël) n'a été que partiellement compensés par les volumes de l'hémisphère Sud. Si la campagne d'Argentine s'est développée plus rapidement que les autres années, l'offre d'Afrique du Sud a été très limitée sur l'UE cette année. Ainsi, les prix sont restés sensiblement supérieurs aux années précédentes. Mangue campagne Afrique de l'Ouest : Commencé dans de bonnes conditions commerciales, le marché de la mangue s'est progressivement détérioré au mois de mai. Les exportations en provenance de Côte d'ivoire, iitialement incertaines, se sont en fait révélées importantes. Les volumes réceptionnés, ainsi que le manque de programmation, ont considérablement gêné les opérateurs dans la commercialisation des fruits. La demande limitée tout au long du mois et la concurrence des fruits de saison ont entraîné une chute des prix, les ramenant au niveau enregistré en mars. Litchi : Mai s'est essentiellement caractérisé par un marché limité pour les litchis et les produits apparentés (ramboutan, longan). Ce fruit reste un élément de la gamme des fruits exotiques disponibles, mais il n'est pas consommé aussi régulièrement que durant la période d'hiver européen, correspondant à la campagne d'exportation de la région de l'Océan indien (Madagascar, Afrique du Sud, Iles Maurice et Réunion). (Résumé d'auteur)

Mots-clés : promotion des ventes; offre et demande; importation; prix; consommation; production; litchi; mangue; pomelo; orange douce; avocat; banane; guadeloupe; cameroun; côte d'ivoire; martinique; europe; france

Thématique : Commerce intérieur

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :