Publications des agents du Cirad

Cirad

L'évolution de la consommation alimentaire

Figuié M., Bricas N.. 2003. In : Moustier Paule (ed.), Dao Thê Anh (ed.). Marché alimentaire et développement agricole au Vietnam. Hanoi : MALICA, p. 36-47.

Au cours des dix dernières années, le marché alimentaire vietnamien a vu sa valeur doubler. Cette croissance est due à trois facteurs: l'augmentation de la population; l'augmentation des quantités consommées par personne; la baisse de l'autoconsommation des ménages, surtout des ménages ruraux. Le marché alimentaire vietnamien, évalué à 7,2 milliards de dollars en 2002, représente environ deux fois la valeur des exportations agricoles. La consommation nationale pour l'ensemble des produits alimentaires a crû, à l'exception de celle des racines et tubercules (manioc, patate douce...). Si la consommation nationale de riz augmente, elle diminue à l'échelle individuelle. Des différences apparaissent selon les régions ou les zones, urbaine ou rurale. Le niveau du revenu induit également des différences. Les plus riches ne mangent pas seulement davantage, ils mangent différemment. Au fur et à mesure que leurs revenus augmentent, les ménages consomment plus de riz au détriment des tubercules; puis, ils diminuent leur consommation de riz au profit d'autres céréales telles que le blé. Cette augmentation de la consommation est en partie satisfaite en recourant aux importations (cas du blé, du lait et, dans une moindre mesure, des huiles et graisses). Les transformations du secteur agricole et agroalimentaire vietnamien pour répondre à cette demande sont perçues avec suspicion par les consommateurs, ébranlés par les révélations régulières dans la presse d'intoxications alimentaires. Les évolutions de la consommation ont permis de faire reculer la malnutrition. Toutefois, des maladies dites "d'excès" apparaissent (obésité, maladies cardiovasculaires...) et les consommateurs urbains associent certains produits, tels que les graisses animales ou la viande, à une image diététique négative. Enfin, des comportements alimentaires nouveaux apparaissent en milieu urbain: développement des supermarchés et, surtout, de la restauration hors du domicile, qui représente un enjeu important tant d'un point de vue économique que nutritionnel. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : viande; corps gras; produit laitier; blé; riz; céréale; santé; zone rurale; zone urbaine; marché; produit alimentaire; comportement alimentaire; consommation alimentaire; enquête auprès des consommateurs; viet nam

Thématique : Economie de la consommation; Agro-industrie

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :