Publications des agents du Cirad

Cirad

La réponse du marché et des filières

Moustier P., Nguyen Thi Tan Loc, Cadhilon J.J., Vu Trong Binh. 2003. In : Moustier Paule (ed.), Dao Thê Anh (ed.). Marché alimentaire et développement agricole au Vietnam. Hanoi : MALICA, p. 68-85.

Les réformes économiques ont facilité l'accès au marché pour les producteurs et les consommateurs, conduisant à une diminution de l'autoconsommation. La part des achats dans l'approvisionnement dépasse à présent 65% en zone rurale et 95% en zone urbaine. Les filières commerciales jouent un rôle essentiel pour transmettre les besoins de consommation aux unités de production. Comment ces filières sont-elles organisées - flux dans l'espace, acteurs, type de transport ? Leur efficacité est évaluée en termes de concurrence, d'échelle des transactions, de formation des prix et des revenus, ainsi que de qualité, en s'appuyant sur trois filières destinées au marché intérieur: le riz, les légumes, les porcs. Les filières sont caractérisées par leur caractère atomisé, concurrentiel et par des circuits assez courts, sauf dans le cas des filières de légumes entre le nord et le sud, où des grossistes contrôlent l'information sur l'off re et la demande. La contractualisation est rare. Les filières ont des marges commerciales faibles (15% pour le riz, 20% pour le porc, 45-50% pour les légumes), signe d'efficacité, mais elles ne parviennent pas à contrôler les nombreux risques qui pèsent sur le marché: tricherie sur la qualité; déficits ou excédents de production; non-paiement en cas de vente à crédit. Par ailleurs, des économies d'échelle peuvent être gagnées en regroupant les productions et en améliorant le transport. Le Vietnam connaît actuellement une certaine centralisation de ses transactions, avec la planification des marchés de gros et de détail - qui va réduire voire supprimer nombre de points de vente - et le développement de la grande distribution (le nombre de supermarchés a doublé entre 1997 et 2001). Ces évolutions auront des conséquences négatives sur l'emploi des populations peu qualifiées et seront défavorables aux producteurs, commerçants et consommateurs démunis de moyens de transport motorisés; des mesures compensatoires pourraient les accompagner. Enfin, ces changements renforceront la nécessité pour les producteurs de se regrouper; ils pourront ainsi signaler et contrôler la qualité de leurs produits et augmenter leur pouvoir de négociation des prix face aux acheteurs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : système d'information; qualité; vente en gros; distribution économique; marge de distribution; offre et demande; porcin; riz; prix; consommation; commercialisation; marché; produit alimentaire; légume; viet nam; filière

Thématique : Economie de la production

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :