Publications des agents du Cirad

Cirad

Networking with taro: A review of TANSAO achievements

Lebot V., Quéro Garcia J., Ivancic A.. 2004. In : Guarino Luigi (ed.), Taylor Mary B. (ed.), Osborn Tom (ed.). Third Taro Symposium, 21-23 May 2003, Nadi, Fiji Islands : proceedings of an international scientific meeting. Suva : SPC, p. 52-57. Taro Symposium. 3, 2003-05-21/2003-05-23, Nadi (Fidji).

Cet exposé a pour objet de passer en revue les avantages des réseaux d'échange, notamment dans le domaine de l'amélioration des végétaux, et d'énoncer les leçons tirées de la création du Réseau de recherche sur le taro pour l'Asie du Sud-Est et l'Océanie (TANSAO). Les analyses réalisées à l'aide de marqueurs izoenzymatiques et AFLP indiquent qu'à l'exception de l'Indonésie, la diversité génétique des cultivars diploïdes est relativement faible. Il en résulte que les croisements entre obtentions provenant d'un même pays ne sont pas souhaitables. Il est plus approprié de croiser des cultivars provenant des pools génétiques d'Asie et du Pacifique. Seul l'échange de matériel génétique à l'échelle internationale peut assurer le succès des programmes d'amélioration génétique. On s'interroge encore sur la nature du matériel à échanger et sur les modalités de transfert. Pour l'instant, il est recommandé d'échanger des gènes plutôt que des génotypes. En outre, la flétrissure des feuilles de taro est provoquée par de nombreuses souches génétiquement variables selon la région ou le pays. Ces données suggèrent également la nécessité de fonder une stratégie à long terme d'amélioration du taro sur une population composée de parents sélectionnés minutieusement et provenant de zones géographiques distinctes. On cultive principalement le taro pour la qualité de son corme et de ses cormelles. Or, certains résultats préliminaires ont mis en lumière la variabilité de ces caractéristiques physiques et chimiques. Il est probable que la sélection des cultivars permettra d'améliorer efficacement ces dernières, qui conditionnent l'accueil réservé par les consommateurs aux produits existants ou nouveaux ainsi que la transformation de ces produits. L'échantillon du TANSAO a été distribué in vitro à l'ensemble des pays participants et à la CPS, et il est en cours de multiplication en plein champ. Plusieurs milliers d'hybrides sont en cours de production, et il est maintenant possible d'échanger des semences vraies à l'international.

Mots-clés : colocasia esculenta; banque de gènes; collection de matériel génétique; marqueur génétique; isoenzyme; amélioration des plantes; résistance aux maladies; qualité; réseau de recherche; coopération internationale; asie du sud-est; océanie; aflp

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :