Publications des agents du Cirad

Cirad

Les savanes d'Afrique centrale entre enclavement et intégration aux marchés

Magrin G., Jamin J.Y., Faure G., Duteurtre G.. 2003. Annales de Géographie (633) : p. 471-494.

Les savanes d'Afrique centrale qui s'étendent à travers le Nord du Cameroun, le Sud du Tchad et la République centrafricaine présentent une certaine homogénéité. Milieux de transition entre Sahel et Afrique forestière, ce sont des espaces enclavés, encore peu urbanisés, au peuplement contrasté, où la culture cotonnière marque fortement les systèmes agraires. Des changements rapides sont néanmoins en cours. La croissance démographique encourage l'intensification des cultures et alimente des fronts pionniers agricoles, Les crises cotonnières et l'urbanisation stimulent l'essor du vivrier marchand et l'intégration de l'élevage aux marchés. Les perspectives alimentent cependant bien des incertitudes. La chute des cours mondiaux et les difficiles privatisations rendent incertain l'avenir du secteur cotonnier. L'émergence des ONG et des organisations de producteurs, le désengagement de l'État, les décentralisations, sont des sources d'espoir autant que d'interrogation. La prochaine exploitation du pétrole tchadien et les grands travaux routiers devraient amplifier les mutations spatiales en cours. En stimulant l'urbanisation, elles augmenteront la demande en produits agricoles et pastoraux, encourageant la diversification et l'intégration aux marchés des systëmes économiques ruraux là où les conditions naturelles, l'accessibilité et les dynamiques sociales sont les plus favorables. L'association d'une approche écorégionale avec la prise en compte des diversités locales permet ainsi de comprendre les dynamiques spatiales contemporaines en Afrique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : gossypium; diversification; intégration; savane; république centrafricaine; tchad; cameroun; afrique centrale; Écorégionalité; relation agriculture-élevage

Thématique : Economie et politique du développement

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :