Publications des agents du Cirad

Cirad

Mutations et défis : état de l'élevage bovin dans la Vina (Cameroun)

Djamen Nana P.. 2003. Paris : INA-PG, 75 p.. Mémoire DEA -- Environnement milieux, techniques, sociétés.

Le département de la Vina constitue l'une des principales "terres d'élevage bovin" du Cameroun. Malgré des changements que cette région connaît depuis quelques années, les connaissances sur l'état des activités pastorales sont restées assez limitées, désuètes et n'intégrant pas toujours l'aspect dynamique des systèmes de production. Cette situation rend difficile toute lecture et l'identification des axes prioritaires d'intervention dont les acteurs seraient redevables pour une meilleure conduite de leurs activités. Le présent travail se veut une amorce de réponse à cette lacune. Son objectif était de générer des connaissances renouvelées et de faire l'état des lieux du secteur de l'élevage bovin dans la Vina au travers de la caractérisation des mutations en cours et des approches de réponse que les éleveurs développent. Sa réalisation a nécessité une démarche interdisciplinaire intégrant de façon synchronique l'espace, les flux et les systèmes de production. L'interaction entre ces trois dimensions a été analysée en rapport avec le temps. Les résultats montrent que l'évolution des systèmes d'élevage résulte de l'effet conjugué de l'inadéquation des ressources et de l'attractivité des marchés. De nouvelles opportunités émergent (production laitière et embouche intensive), mais leur développement est hypothéqué par la fermeture et la dégradation des espaces pastoraux. La polarisation concentrique de Ngaoundéré sur l'ensemble de la province de l'Adamaoua fait de cette ville l'épicentre des mutations en cours et le moteur du développement des filières. Outre cette polarisation, l'espace en tant que support de ressources et lieu d'interactions entre acteurs présente une hétérogénéité. Un zonage basé sur 4 critères discriminants (l'état des ressources, la présence d'un centre urbain, l'aire du berceau de la race Gudali et les principaux systèmes de production) a permis de mettre en évidence cinq zones pastorales qui, au-delà de leurs spécificités, entretiennent de relations fortes, dictées par la disponibilité des ressources et la localisation du noeud de la filière. L'espace est à la fois révélateur et facteur des évolutions en cours. Ces mutations internes sont également liées aux pressions externes, car les éleveurs de la Vina dépendent beaucoup de l'extérieur, tant pour l'écoulement de la production que pour l'acquisition des intrants. Les réponses des éleveurs sont diversifiées. Elles se déclinent en stratégies de sécurisation, diversification ou intensification des productions. Ces diverses options, qui recoupent les étapes d'évolution des systèmes d'élevage de l'extensif vers l'intensif, demandent à être accompagnées et soulèvent les questions relatives à l'émergence de nouveaux services, et à la durabilité des activités pastorales dans la Vina.

Mots-clés : Élevage; bovin; système d'élevage; cameroun; cameroun nord

Documents associés

Mémoire

Agents Cirad, auteurs de cette publication :