Publications des agents du Cirad

Cirad

Conjoncture France, avril 2004 : repères. Banane, avocat, orange, pomelo, petits agrumes, litchi, mangue Afrique de l'Ouest

Imbert E., Gerbaud P.. 2004. Fruitrop (Ed. Française) (113) : p. 13-21.

Banane: Le marché a poursuivi son redressement. Le prix moyen mensuel reste inférieur à la moyenne, mais l'écart avec les années précédentes, abyssal durant le premier trimestre, s'est réduit. La demande a pu se relever de l'habituelle dépression de la période pascale, à la faveur d'un prix détail relativement attractif, d'une concurrence limitée des fruits de saison et d'apports moyens. Avocat: Le prix moyen affiche un niveau assez soutenu, malgré une offre relativement importante. Toutefois, cette performance globalement assez satisfaisante masque de profondes disparités entre groupes variétaux. Si la situation est restée satisfaisante en Hass, l'histoire semble se répéter une fois de plus pour le Fuerte du Kenya. Les apports réceptionnés, excessivement élevés malgré le problème de positionnement bien connu de cette origine auprès de la grande distribution, ont fait plonger le marché des variétés vertes à un niveau historiquement bas. Orange: Le marché affiche pour le troisième mois consécutif une excellente performance: volumes commercialisés et prix moyens progressent sensiblement par rapport à la moyenne des dernières campagnes. Le regain d'intérêt pour l'orange de table, suscité par la Lanelate/Navelate d'Espagne, ne s'est pas démenti jusqu'à la fin de la campagne de cette variété. La demande est revenue à un niveau moyen après le passage à la Valencia Late durant la dernière partie du mois. Le bilan du mois est en demi-teinte pour la Maroc Late. Pomelo: La dernière partie de cette campagne d'hiver aura déjoué les prévisions optimistes faites par la majeure partie des importateurs et analystes. L'offre a été beaucoup plus importante qu'attendu, tant en pomelo de Floride que de Méditerranée, bon nombre d'opérateurs ayant spéculé sur une flambée des prix similaire à celle d'avril 2003. C'est plutôt le scénario inverse qui s'est produit. Si le bilan reste passable pour la Floride, il n'en va pas de même pour les origines méditerranéennes qui n'ont pu trouver le débouché attendu sur le marché en raison de la prolongation de la campagne de Floride. petits agrumes: La fin de campagne n'aura ménagé aucune surprise. Seules les Ortanique de calibre moyen ont pu se valoriser convenablement, en raison d'une demande limitée et très sélective. L'offre s'est montrée d'un niveau soutenu, malgré la baisse de la production marocaine. Litchi: Le mois d'avril apparaît cette année comme une période de transition entre la fin de la campagne de la zone de l'Océan indien et le démarrage de la campagne asiatique. Les derniers lots d'Afrique du Sud, livrés à la mi-mars, ont été commercialisés jusqu'au début d'avril, essentiellement sur les pays nord-européens. Mangue Campagne Afrique de I"Ouest Le mois d'avril s'est caractérisé par un sous-approvisionnement marqué et continu. L'étirement de la campagne du Pérou n'a pas suffi à pallier le déficit de produits, conséquence d'un démarrage lent des campagnes d'exportation des pays d'Afrique de l'Ouest. La raréfaction de l'offre a provoqué des hausses importantes de prix jusqu'en fin de période. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : exportation; union européenne; promotion des ventes; production; offre et demande; prix; marché; mangue; litchi; agrume; pomelo; orange douce; avocat; banane; europe; france; guadeloupe; martinique; cameroun; côte d'ivoire

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :