Publications des agents du Cirad

Cirad

Repères septembre 2004 conjoncture France : banane, avocat, orange, pomelo, litchi, mangue campagne d'Afrique de l'Ouest

Imbert E., Hébrard V., Gerbaud P.. 2004. Fruitrop (Ed. Française) (117) : p. 18-25.

Banane: Le marché s'est relativement bien comporté durant la première quinzaine, malgré une offre plus large que les années passées, tant en bananes antillaises, africaines que dollar. La demande s'est montrée d'un niveau satisfaisant, notamment grâce à de bonnes mises en avant au stade détail. L'habituel ralentissement de l'activité de mi-septembre a fragilisé l'équilibre de l'intégralité du marché communautaire. Le cours moyen mensuel accuse un recul de 2% par rapport à celui de 2003. Avocat: Tout comme la pluie succède au beau temps, un marché porteur en avocat semble devoir être inexorablement suivi d'une période de crise majeure. C'est ce scénario catastrophe qui s'est à nouveau reproduit en septembre, les arrivages de Hass ayant été totalement déraisonnables durant la deuxième quinzaine du mois (apports mexicains supérieurs à la normale, prolongation de la campagne péruvienne et explosion de la présence chilienne dans I'UE). Orange: Le marché affiche de nouveau une bonne performance. Le prix moyen progresse sensiblement par rapport aux campagnes précédentes. La demande s'est montrée relativement satisfaisante pour la saison, malgré un contexte morose sur les autres marchés fruitiers. De plus, l'offre a été légèrement déficitaire. Le recul des apports argentin et espagnol ainsi que la faiblesse des stocks disponibles ont plus que compensé la progression pourtant sensible des arrivages de Valencia d'Afrique du Sud. Pomelo: La perspective d'apports très limités de Floride à partir d'octobre, en raison des pertes de production causées par le cyclone Frances, a fortement influé sur le marché. Les opérateurs disposant de fruits d'un bon niveau qualitatif (majeure partie des lots du Honduras, derniers arrivages sud-africains et premiers fruits cubains en fin de mois) n'ont pas eu à forcer les ventes en septembre. Ainsi, le prix moyen mensuel progresse sensiblement par rapport à la moyenne, malgré une demande relativement lente. Litchi: Le marché du litchi s'est caractérisé, en septembre, par une offre limitée, avec la fin progressive de la campagne d'exportation d'Israël. Paradoxalement, la demande s'est dynamisée, entraînant le maintien de cours assez soutenus, alors que la qualité des fruits proposés tendait à se dégrader. Selon les marchés européens, la vente des litchis d'Israël s'est poursuivie au moins jusqu'en milieu de mois. Parallèlement, débutaient les expéditions de litchi d'Espagne, à un rythme qui restait mesuré tout au long du mois. Mangue Campagne Afrique de l'Ouest: Fin août-début septembre, on observait un léger regain d'intérêt pour la mangue, avec des cours qui s'orientaient à la hausse. Ce n'est réellement qu'en seconde quinzaine du mois que la situation se redressait, en raison des arrivages en nette diminution. La reprise des activités se révélait assez lente pour la gamme des fruits tropicaux et le flottement dans l'approvisionnement de mangue n'incitait pas à l'accroissement de la consommation. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : union européenne; promotion des ventes; importation; prix; offre et demande; marché; mangue; litchi; pomelo; orange douce; avocat; banane; afrique; antilles françaises; france

Thématique : Commerce intérieur; Commerce international

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :